Cerrar Mapa

Master en

Marketing agroalimentaire

Prochaine édition : 1e partie : 25 septembre 2017 - 1 juin 2018 / 2e partie : septembre 2018 - juin 2019

Master en

Marketing agroalimentaire

Description générale de l’unité

ECTS : 8
Heures de contact : 78 (52 cours, 26 travaux pratiques)
Heures de travail personnel : 122
Type : Obligatoire
Lieu de déroulement : Institut Agronomique Méditerranéen de Zaragoza
Organisation temporelle
- Cette unité a lieu en première année académique du Master pendant le premier semestre.
- L'évaluation de l'unité est effectuée par évaluation continue des activités pratiques et par un examen écrit pendant le premier semestre
Requis et permanence
Il n'y a pas de pré-requis.
Méthodes d'enseignement
Combinaison de cours théoriques et d'activités pratiques consistant en travail de groupe, travail sur ordinateur, apprentissage collaboratif et une visite technique.
Langue
Les professeurs peuvent délivrer les cours en espagnol, en anglais ou en français. Dans les deux derniers cas, la traduction simultanée est assurée vers l'espagnol. La documentation fournie par les professeurs est en espagnol, en anglais ou en français.

 

Présentation de l'unité et contexte dans la structure des enseignements

Cette unité comporte deux grands thèmes : Le système agroalimentaire et ses institutions, et La politique agroalimentaire.
En ce qui concerne le premier thème, il comprend l'analyse du rôle des chaînes agroalimentaires à l'intérieur des systèmes agroalimentaires. Les principales composantes sont présentées et certaines questions traitées plus en détail, telles que la réponse des consommateurs, la transparence et la chaîne de valeur. De nombreuses questions appliquées aux pays développés et aux pays en développement sont abordées. Les principaux éléments qui caractérisent la mondialisation des marchés agroalimentaires sont présentés. Dans ce cadre, le rôle des composantes du marketing agroalimentaire est analysé, à la fois pour les grandes firmes et pour les petites entreprises qui se lancent à internationaliser leurs activités. Les stratégies méritent une attention spéciale ainsi que les tendances globales de consommation, la distribution et la transformation agroindustrielle. Les caractéristiques et le rôle des principales institutions qui sont devenues une part importante des systèmes de marketing des produits agricoles, sont analysés. Parmi ces institutions majeures figurent des compagnies privées de taille et de type divers, des coopératives, des marchés à terme ainsi que des agences gouvernementales fournissant des services, des normes ou des installations. Le cadre institutionnel est examiné pour faciliter l'analyse des marchés actuels afin d'identifier les opportunités potentielles pour les entreprises, les agriculteurs, les organisations agricoles et les agences du gouvernement. L'importance des institutions dans la dynamique des marchés agroalimentaires des pays en développement est présentée, ainsi que la manière selon laquelle leur absence ou leurs défaillances influencent cette dynamique. En outre, le rôle important des associations professionnelles et interprofessionnelles et leur impact sur les pays en développement est abordé. Des études de cas sont présentées, couvrant les coopératives, les associations de consommateurs et les stratégies d'exportation des firmes.
En ce qui concerne le deuxième thème, une vision des politiques liées aux produits agricoles, et en particulier la Politique Agricole Commune, est présentée. Les développements agricoles dans d'autres parties du monde sont également montrés, notamment dans le cas des pays développés. Sont également présentés des aspects pouvant revêtir à l'avenir une plus grande importance. Les tendances actuelles de la politique alimentaire sont ensuite abordées. Un grand nombre de questions qui influencent l'évolution de la sécurité alimentaire et sa réglementation sont discutées, ainsi que les mesures sanitaires et phytosanitaires liées au commerce des produits agroalimentaires. En outre, l'augmentation constante des exigences des consommateurs concernant la qualité est aussi abordée. Finalement sont présentées les méthodes pour évaluer les bénéfices de l'incorporation des processus d'assurance qualité dans les entreprises.

 

Compétences

Compétences spécifiques

  • CS4 Savoir utiliser les systèmes actuels de l’information et de la communication pour optimiser les stratégies de marketing.
  • CS5 Identifier les institutions publiques et privées qui interviennent sur les marchés de produits agroalimentaires et évaluer les politiques agroalimentaires existantes et les éventuelles opportunités qui en découlent pour le marketing des produits agroalimentaires.
  • CS6 Intégrer la sécurité des aliments, l’étiquetage et la qualité des produits dans les plans de marketing, en tenant compte des réglementations établies par les politiques alimentaires au niveau international et national.

Compétences générales

  • CG1 Intégrer les connaissances scientifiques et techniques et les appliquer de façon critique.
  • ­CG2 Effectuer des recherches d'informations scientifiques et/ou techniques et les soumettre à un traitement sélectif.
  • CG3 Analyser résultats ou stratégies et parvenir à des conclusions permettant de clarifier les problèmes afin d'y trouver une solution.
  • CG4 Prendre des décisions et générer de nouvelles idées et connaissances dans le cadre de systèmes complexes.
  • CG5 Apprendre et travailler de façon autonome, réagir face à des situations imprévues et réorienter une stratégie si nécessaire.
  • CG6 Travailler en groupe et favoriser des attitudes d'échange et de collaboration avec d'autres étudiants, chercheurs et professionnels.
  • CG7 Communiquer les raisonnements et les conclusions autant à un auditoire général qu'à un public spécialisé.
  • CG8 Rédiger des documents de présentation et synthèse, préparer et présenter des communications orales et les soutenir.

 

Résultats d'apprentissage

Résultats d'apprentissage

À l'issue de l'apprentissage de l'unité, l'étudiant :

  • Comprend le rôle que jouent actuellement les chaînes agroalimentaires dans les systèmes agricoles, est capable de mesurer les composantes de changement de valeur et est conscient des différences pratiques entre différentes sortes de chaînes agroalimentaires.
  • Analyse les éléments qui caractérisent la globalisation des marchés, les impacts sur le marketing agroalimentaire et les stratégies que les différents agents du marketing peuvent adopter dans le contexte de la mondialisation pour augmenter leurs opportunités.
  • Est familiarisé avec les institutions publiques et privées qui interviennent sur les marchés de produits agroalimentaires, la régulation et les directives de marché, et les différents types d’organisation des marchés agroalimentaires afin d’être en mesure d’identifier les opportunités commerciales qui en découlent.
  • Se penche sur les situations et expériences des marchés agroalimentaires des pays en voie de développement en analysant leur dynamique, leur problématique et leurs particularités par rapport à celles des pays développés, en insistant spécialement sur la valeur des associations professionnelles et interprofessionnelles.
  • Connaît les différentes politiques agroalimentaires dans le monde et en particulier la Politique Agricole Commune de l’UE, estime les côuts et les bénéfices découlant de leur mise en œuvre, et sait mettre à profit les incitations qu’elles peuvent apporter pour le marketing des produits agroalimentaires.
  • Analyse les tendances actuelles en matière de sécurité des aliments, d’étiquetage, de gestion du risque et de qualité des produits, et connaît les réglementations établies par les politiques alimentaires au niveau international et national.

 

Contenu

  • Le système agroalimentaire et ses institutions
    • Le système agroalimentaire
      • Les chaînes agroalimentaires comme composantes principales des systèmes agroalimentaires
      • Méthodes d'analyse de la chaîne agroalimentaire
      • Les systèmes et les chaînes agroalimentaires dans différents pays
    • Globalisation des marchés
      • Composantes de la globalisation sur les marchés agroalimentaires
      • Impacts de la globalisation sur le système agroalimentaire
      • Stratégies des différents agents dans le contexte de la globalisation
    • Institutions sur les marchés agricoles
      • Institutions publiques et privées dans les marchés des produits agricoles
      • L’organisation des marchés et l’association en agriculture
      • Marchés de contrats à terme
    • Institutions sur les marchés agricoles dans les pays en voie de développement
      • Différentes approches institutionnelles dans les pays en voie de développement
      • Le rôle des associations professionnelles et interprofessionnelles dans le système agroalimentaire des pays en voie de développement
      • Etudes de cas de pays en voie de développement
  • Politique agroalimentaire
    • Politique agricole
      • Les mécanismes des politiques agricoles
      • Évolution de la PAC
      • Préoccupations actuelles en politique agricole
    • Politique alimentaire
      • Tendances actuelles en politique alimentaire
      • Sécurité alimentaire
      • Evaluation des coûts et bénéfices de l’implantation de politiques alimentaires

 

Activités d'apprentissage

Activité d'apprentissage 1 : Cours magistraux illustrés par des exemples appliqués
ECTS : 6,0
Heures : 150
Pourcentage en contact : 35%

Activité d'apprentissage 2 : Travail en groupe.
(A) Tous les thèmes de l'unité
L'objectif du travail pratique est d'appliquer les thèmes abordés lors des cours de toute l'unité à un contexte concret, en identifiant, caractérisant et analysant les institutions et les acteurs des marchés, les structures de marché, et les politiques, réglementations et stratégies applicables. En outre, les étudiants effectuent une recherche d'information et un processus de sélection de l'information recueillie.
Les étudiants travaillent en 6 groupes. Chaque groupe choisit un produit concret et un pays parmi ces possibilités :
a.- Matière première - pays développé
b.- Matière première - pays en développement
c.- Produit périssable - pays développé
d.- Produit périssable - pays en développement
e.- Produit transformé - pays développé
f.- Produit transformé - pays en développement
Les questions que les étudiants doivent considérer sont :
1.- Identifier et caractériser les institutions publiques qui régulent la production agroalimentaire et le marché dans le pays concerné. Commenter le rôle des institutions informelles dans la régulation, le cas échéant.
2.- Analyser les principales régulations et politiques publiques affectant le produit/matière première sur le marché national ainsi que sur le marché international.
3.- Analyser les mesures d'incitation et les contraintes créées par les institutions et acteurs économiques qui affectent le eproduit/matière première sur le marché national ainsi que sur le marché international.
4.- Identifier et caractériser les entreprises privées notables à différents niveaux de la chaîne agroalimentaire dans le pays qui interviennent dans le marketing du produit/matière première.
5.- Organisation de la chaîne de valeur du produit/matière première dans le pays et principaux acteurs économiques concernés.
6.- Rôle des petits producteurs dans la chaîne de marketing et stratégies possibles pour les incorporer.
7.- Analyser comment la mondialisation affecte le produit concerné, par exemple, en termes de volumes et de valeurs du commerce, marchés clés extérieur (pour les exportations) ou fournisseurs concurrents (pour les importations), et le rôle des compagnies multinationales dans le marketing intérieur et extérieur. Au vu de ce qui a été appris sur les changements des tendances de consommation alimentaire, évaluer ce que la structure actuelle implique quant aux perspectives futures de marché pour le produit.
8.- Identifier les normes de sécurité alimentaire du pays pour le produit/matière première et les comparer aux normes internationales (p.e., Codex Alimentarius). Identifier d'éventuelles crises alimentaires significatives liées aux problématiques de sécurité des aliments et voir leurs répercussions pour le marketing du produit. Identifier d'éventuelles problématiques liées aux consommateurs concernant les changements découlant de technologies de production, de diète, de santé ou de démographie des consommateurs en rapport avec le produit.
Les étudiants recevront l'appui de tous les professeurs de l'unité pour s'assurer de l'avancement de leur travail et pour éclaircir leurs doutes éventuels. Chaque groupe doit préparer un rapport écrit à remettre pendant la semaine suivant la fin de l'unité. Tous les groupes devront aussi présenter leurs résultats en classe (20 minutes chacun), et une discussion générale d'une heure aura lieu. Cette présentation et cette discussion seront supervisées par un des professeurs de l'unité qui fera office de coordinateur de l'activité.
(B) Institutions sur les marchés agricoles dans les pays en développement
L'objectif de ce travail pratique est d'illustrer le fonctionnement institutionnel de la chaîne de valeur en aval et les types de contraintes qu'affrontent les petites entreprises pour accéder à des marchés dynamiques et modernes dans les économies en transition. Le professeur présentera un cas basé sur un contrat commercial imposé par un grand hypermarché à ses fournisseurs. Les étudiants, guidés par le professeur, devront analyser en groupes les répercussions d'un tel contrat pour les petites entreprises et producteurs. Tous les groupes discuteront leurs conclusions avec le professeur.
ECTS : 1,1
Heures : 27 (A : 25, B : 2)
Pourcentage en contact : 63% (A : 60%, B : 100%)

Activité d'apprentissage 3 : Travaux pratiques sur ordinateur pour approfondir les connaissances des étudiants concernant le fonctionnement des marchés à terme et des marchés boursiers, apportant une meilleure compréhension des stratégies commerciales et de la gestion du portefeuille. Les étudiants travaillent de deux en deux. Approximativement un mois avant le début du cours les étudiants reçoivent une information sur le travail pratique et sur comment utiliser le software. Jusqu'au début du cours, ils se familiarisent avec le logiciel, en comprenant la mécanique du jeu et en essayant quelques stratégies. Au début du cours chaque portefeuille est évalué et les étudiants reçoivent une orientation pour continuer le jeu. Le jour avant la fin du cours les étudiants doivent préparer un bref rapport sur leurs résultats en fonction de certaines questions spécifiques.
ECTS : 0,5
Heures : 14
Pourcentage en contact : 14%

Activité d'apprentissage 4 : Apprentissage coopératif où, dans une répartition en groupes, chaque étudiant reçoit une publication scientifique/technique sur des associations/coopératives agricoles, chaque groupe ayant les mêmes publications. Chaque étudiant résume le contenu de sa publication pour le reste du groupe dans un temps limité pré-établi. Ensuite, une période est ouverte pour poser des questions entre les groupes sur les contenus des publications afin de vérifier que tous les étudiants aient compris la même information.
ECTS : 0,2
Heures : 4
Pourcentage en contact : 50%

Activité d'apprentissage 5 : Visite technique d'une grande compagnie d'exportation de fruits, spécialisée dans la production intégrée, couvrant de la production à la transformation, la distribution et la vente.
ECTS : 0,2
Heures : 5
Pourcentage en contact : 100%

 

Méthodes d'évaluation

Système d'évaluation 1 : Examen écrit, composé à partir de questions préparées par les différents professeurs de l'unité. Il s'agit de questions concrètes et rédactionnelles brèves, ou éventuellement de type QCM. Les questions rédactionnelles brèves sont notées d'après la précision conceptuelle et technique de la réponse et la démarche du raisonnement.
Pondération : 35% de la note finale de l'unité (Systèmes agroalimentaires : 7%, Mondialisation des marchés : 7%, Institutions : 2,7%, Inst. des pays en développement : 4,3%, Politique agricole : 7%, Politique alimentaire : 7%)

Système d'évaluation 2 : Évaluation globale des travaux de groupe.
(A) L'évaluation est basée sur : le rapport écrit (qui sera évalué par tous les professeur de l'unité), et la présentation et discussion (qui seront évaluées par le professeur qui coordonne l'activité).
Lors de l'évaluation des rapports, il sera tenu compte de la pertinence de l'information recueillie et de la pertinence de l'analyse au regard des questions posées. Pour l'évaluation de la présentation et du débat, il sera tenu compte de la clarté de l'exposition, l'ajustement au temps assigné et la pertinence des réponses.
La note est la même pour tous les membres du groupe (60% rapport écrit, 40% présentation et discussion).
(B) Évaluation par le professeur basée sur l'analyse faite par chaque groupe et sur sa participation à la discussion.
La note est la même pour tous les membres du groupe.
Pondération : 53% de la note finale de l'unité (A : 50%, B : 3%)

Système d'évaluation 3 : Évaluation globale, par le professeur, des travaux pratiques sur ordinateurs, basée sur le rapport présentant les résultats du travail pratique et les réponses aux questions. Il est tenu compte de la compréhension de la méthodologie, de la validité des résultats et de l'exactitude de leur interprétation.
La qualification est la même pour les deux étudiants.
Pondération : 9% de la note finale de l'unité

Système d'évaluation 4 : Évaluation directe, par le professeur, de l'apprentissage coopératif basé sur la compréhension de la méthodologie et des contenus abordés.
La note est la même pour tous les membres du groupe.
Pondération : 3% de la note finale de l'unité

Système d'évaluation 5 : Évaluation directe de la visite technique par le professeur qui la dirige. La qualification n'est pas chiffrée, l'étudiant est considéré “apte” ou “non apte”. Il est tenu compte de la participation active et du suivi des instructions préalablement établies concernant l'observation des processus.
Pondération : -

 

Professeurs

Luis Miguel ALBISU, CITA-GA, Zaragoza (Espagne)
Sanjib BHUYAN, Rutgers Univ., New Jersey (États-Unis)
David BLANDFORD, Pennsylvania State Univ., University Park (États-Unis)
Julián BRIZ, Univ. Politécnica Madrid (Espagne)
Rachid HAMIMAZ, IAV Hassan II, Rabat (Maroc)
Carmen HUBBARD, Newcastle Univ. (Royaume-Uni)