Cerrar Mapa

Master Universitaire en

Nutrition animale

Prochaine édition : 1e partie : 25 septembre 2017 - 1 juin 2018 / 2e partie : septembre 2018 - juin 2019

Master Universitaire en

Nutrition animale

Description générale de l'unité

ECTS: 6
Heures de contact : 84 (59 cours, 25 travaux pratiques)
Heures de travail personnel : 66
Type : Obligatoire
Lieu de déroulement : Institut Agronomique Méditerranéen de Zaragoza.
Organisation temporelle
-  Cette unité a lieu en première année académique du Master pendant le deuxième semestre.
- L'évaluation de l'unité est faite par un examen écrit au cours du deuxième semestre.
Requis et permanence
Il n'y a pas de pré-requis.
Méthodes d'enseignement
Combinaison de cours et travaux pratiques consistant en l'analyse d'études de cas, résolution d'exercices, travail de terrain et visites techniques.
Langue
Les professeurs délivrent les cours en espagnol, en anglais ou en français. Dans ces deux derniers cas, la traduction simultanée est assurée vers l'espagnol. La documentation fournie par les professeurs est en espagnol, en anglais ou en français.

 

Présentation de l'unité

Cette unité permet à l'étudiant de connaître la relation entre la nutrition animale et la santé et le bien-être des animaux, en insistant sur les éléments de la gestion qui permettent d'obtenir des produits plus sûrs et d'une qualité améliorée. Elle met également en relief les principales interactions entre la nutrition animale et l'environnement, apportant à l'étudiant les connaissances et le savoir-faire pour qu'il soit en mesure de mettre au point des stratégies d'alimentation minimisant l'impact de la nutrition. Les activités pratiques font que l'étudiant soit en mesure de savoir évaluer les impacts et de se familiariser avec les systèmes alternatifs de production respectueux de l'environnement.

 

Contexte dans la structure des cours

La nutrition animale à l'heure actuelle ne peut pas avoir une finalité simplement productiviste. Le spécialiste en nutrition doit veiller au bien-être des animaux et à leur santé, en garantissant l'obtention de produits sûrs et de qualité pour le consommateur. Il doit également assurer la durabilité des systèmes de production en minimisant les impacts de la nutrition sur l'environnement.

 

Compétences

Compétences spécifiques

  • CS6 Comprendre l'inter-relation de la nutrition animale avec l'environnement et avec la santé et le bien-être des animaux.
  • CS7 Mettre au point des stratégies d'alimentation influençant favorablement la qualité des produits finaux et la santé et le bien-être des animaux, et minimisant les impacts sur l'environnement tout en assurant la durabilité des productions.

Compétences générales

  • CG1 Intégrer les connaissances scientifiques et techniques et les appliquer de façon critique.
  • CG3 Analyser résultats ou stratégies et parvenir à des conclusions permettant de clarifier les problèmes afin d'y trouver une solution.
  • CG6 Travailler en groupe et favoriser des attitudes d'échange et de collaboration avec d'autres étudiants, chercheurs et professionnels.

 

Objectifs de la formation

Cette unité présente quatre objectifs fondamentaux. Le premier objectif est de fournir à l'étudiant une connaissance profonde sur les inter-relations que la nutrition maintient avec la santé et le bien-être des animaux et avec l'environnement où se déroule la production. Le deuxième est que l'étudiant sache comment optimiser la nutrition de façon à réduire le plus possible les impacts environnementaux dans les différents systèmes de production. Le troisième est qu'il puisse planifier des stratégies de gestion en systèmes extensifs, visant à assurer la minimisation de l'impact du pâturage et le maintien de la biodiversité et de la valeur paysagère de la zone de production. Finalement cette unité a pour objectif d'apporter des connaissances et des expériences sur les nouveaux systèmes de production respectueux de l'environnement.

Résultats d'apprentissage

Importance des résultats d'apprentissage acquis lors de cette unité

La société demande chaque fois plus l'implantation de productions qui soient sûres, qui garantissent le bien-être des animaux et qui ne portent pas atteinte à l'environnement. Le type d'aliment et la gestion nutritionnelle influencent considérablement ces aspects, et donc le professionnel de cette spécialité doit connaître en profondeur quelles sont les interactions et moyennant quelles stratégies il peut améliorer la santé et le bien-être des animaux et minimiser l'impact de la nutrition sur l'environnement.

Résultats d'apprentissage

À l'issue de l'apprentissage de l'unité, l'étudiant :

  • Analyse les aspects de la nutrition qui influencent la santé animale et le bien-être des animaux.
  • Sait appliquer des systèmes de nutrition alternatifs réduisant les risques de maladies, tout en garantissant la sécurité des aliments d’origine animale.
  • Est capable de minimiser les risques de stress et d'améliorer le bien-être animal à travers l’application de stratégies d’alimentation adéquates.
  • Connaît l’interaction des pratiques de nutrition animale sur l’environnement et la durabilité des systèmes de production.
  • Sait quantifier les impacts de la nutrition en systèmes intensifs et extensifs et évaluer les ressources alimentaires et les stratégies de gestion liées à la nutrition afin de minimiser ces impacts.
  • A pris conscience du rôle du pâturage pour la gestion et la conservation du paysage.
  • Analyse les possibilités que permettent les systèmes de production alternatifs comme la production biologique et d’autres systèmes de certification respectueux de l’environnement.

 

Contenu

  • Santé et nutrition
    • Immunonutrition : relations entre nutrition, maladies et performances
    • Utilisation de probiotiques et nutriceutiques
    • Alternatives à l’utilisation d’antibiotiques en alimentation animale
    • Fourrages bioactifs pour réduire les charges parasitaires
    • Evitement de toxicité dérivée d’antinutriments
  • Bien-être et nutrition
    • Définition et évaluation du bien-être
    • Implications de la faim et de la malnutrition sur le bien-être
    • Gestion nutritionnelle en conditions de stress thermique
    • Stéréotypes nutritionnels
  • Production animale et interactions avec l’environnement
    • Production animale durable et systèmes d’élevage. Le rôle de l’élevage dans la conservation des zones rurales
    • Cadre législatif
    • Emissions de gaz
    • Excréments
    • Utilisation de l’eau
    • Impacts du pâturage
    • Impact environnemental de l’industrie des aliments pour bétail, y compris l’utilisation des OGM
  • Réduction de l’impact environnemental dans les systèmes intensifs à l’aide de la gestion nutritionnelle
    • Optimisation de la capture de nutriments par les ruminants : synchronisation de l’apport en protéines et énergie dans le rumen, pour favoriser la valorisation des nutriments
    • Modification de la fermentation dans le rumen pour réduire les émissions de gaz
    • Optimisation de la nutrition des porcins et des volailles pour réduire l’impact environnemental
    • Bilans de phosphore et d’azote de l’exploitation
    • Impacts de la supplémentation en oligoéléments
  • Interactions entre le bétail et l’environnement dans les systèmes extensifs
    • Impact du pâturage sur la structure et la composition de la végétation
    • Capacité de charge des pâturages extensifs : surpâturage
    • Utilisation du bétail comme outil de gestion du territoire
    • Interactions entre bétail et faune sauvage
    • Effets collatéraux sur les invertébrés et les oiseaux
  • Systèmes de production respectueux de l’environnement
    • Nutrition animale en production biologique
    • Autres systèmes de production respectueux de l’environnement
  • Études de cas
  • Travaux pratiques
  • Visites techniques

Activités d'apprentissage

Activité d'apprentissage 1 : Cours magistraux illustrés par des exemples appliqués
ECTS : 4,5
Heures : 114
Pourcentage en contact : 52%

Activité d'apprentissage 2 : Études de cas pour :
(1) Réaliser des bilans d'énergie et de nutriments pour l'évaluation des émissions de gaz et d'effluents.
(2) Mieux connaître la gestion des parasites moyennant le pâturage.
ECTS: 0,4
Heures : 10
Pourcentage en contact : 60%

Activité d'apprentissage 3 : Résolution d'exercices. Les étudiants travaillent individuellement en cherchant de l'information sur les bonnes pratiques pour le contrôle de la contamination provenant de l'élevage et en proposent l'application à un système productif concret avec lequel ils sont familiarisés.
ECTS: 0,3
Heures : 7
Pourcentage en contact : 30%

Activité d'apprentissage 4 : Travaux pratiques de terrain. Les étudiants par groupes analysent des parcelles de végétation semi-naturelle soumise au pâturage, mesurent les modèles de végétation, la distribution des excréments et les caractéristiques du sol pour déterminer les altérations des conditions naturelles et de la conservation de la biodiversité.
ECTS: 0,2
Heures : 5
Pourcentage en contact : 60%

Activité d'apprentissage 5 : Visites techniques qui complémentent l'apprentissage en salle de cours et laboratoire en illustrant l'application réelle de méthodes, techniques et stratégies. Les différentes visites effectuées et leurs objectifs de formation concrets sont :
(1) Unité de traitement des eaux La Almozara. Objectif de formation : connaître le fonctionnement de l’unité, les exigences pour le traitement des eaux usées et les différentes techniques de traitement utilisées.
(2) Gestion du paysage et du pâturage dans la zone des Pyrénées. L'itinéraire suivi comprend la visite de diverses exploitations et centres régionaux d'intérêt. Objectif de formation : connaître les caractéristiques écologiques et la gestion agri-élevage des exploitations de montagne, comprendre l'organisation spatiale et la gestion des pâturages de la zone et discuter las différentes stratégies employées sur les exploitations de bovins et ovins à viande.
(3) Ferme expérimentale de bovins à viande de montagne “Bescos de la Garcipollera" (Zaragoza). Objectif de formation : connaître et discuter le système de production écologiques d'animaux à l'engraissement en conditions de montagne.
ECTS: 0,6
Heures : 14
Pourcentage en contact : 100%

 

Méthodes d'évaluation

Système d'évaluation 1 : Examens écrits, composés à partir de questions préparées par les différents professeurs de l'unité. Il s'agit de questions concrètes et rédactionnelles brèves, ou éventuellement de type QCM. L'examen évalue autant le contenu des conférences que la compréhension des études de cas réalisés.
Pour l'examen écrit les questions rédactionnelles brèves sont notées d'après la précision conceptuelle et technique de la réponse et la démarche du raisonnement. Les questions de type QCM sont évaluées d'après le nombre de réponses justes, en qualifiant négativement les réponses incorrectes à l'intérieur de la même question.
Pondération : 93% de la note finale de l'unité

Système d'évaluation 2 :  Évaluation directe des exercices sur les bonnes pratiques de contrôle par les professeurs qui les dirigent.
Il est tenu compte de la compréhension de la méthodologie, de la qualité de l'information recueillie et de la pertinence des propositions d'application.
Pondération : 4% de la note finale de l'unité

Système d'évaluation 3 :  Évaluation directe des travaux pratiques de terrain.
Il est tenu compte de la compréhension de la méthodologie et de la qualité des résultats.
Pondération : 3% de la note finale de l'unité

Système d'évaluation 4 :  Évaluation directe du développement des visites techniques par le professeur ou les professeurs qui les dirigent. La qualification n'est pas chiffrée, l'étudiant est considéré “apte” ou “non apte”.
Il est tenu compte de la participation active et du suivi des instructions préalablement établies concernant l'observation des processus.
Pondération : -

Professeurs

Professeurs de l'Université de Zaragoza

Faculté Vétérinaire, Département de Production Animale et de Science des Aliments :
Gustavo MARÍA (levrino@unizar.es)

Professeurs d'autres institutions

Isabel CASASÚS, CITA-GA, Zaragoza, Espagne
Pilar DE FRUTOS, Instituto de Ganadería de Montaña (CSIC-ULE), León, Espagne
Antoni DALMAU, IRTA, Girona, Espagne
Peter DENNIS, Univ. Aberystwyth, Royaume-Uni
Jean-Yves DOURMAD, INRA, Saint-Gilles L’Hermitage, France
Federico FILLAT, Instituto Pirenaico de Ecología (CSIC-IPE), Jaca, Espagne
Phil GARNSWORTHY, Univ. Nottingham, Leics, Royaume-Uni 
Gonzalo GONZÁLEZ MATEOS, Univ. Politécnica Madrid, Espagne
Mariano GORRACHATEGUI, Consultor, Madrid, Espagne
Ilias KYRIAZAKIS, Univ. Newcastle, Royaume-Uni
John MILNE, The James Hutton Institute, Aberdeen, Royaume-Uni 
Koldo OSORO, SERIDA, Villaviciosa, Espagne
Jamie ROBERTSON, Univ. Abeerden, Royaume-Uni
Gerardo SANTOMÁ, Trouw Nutrition, Barcelona, Espagne
Joaquin URIARTE, CITA-GA, Zaragoza, Espagne
Andy VINTEN, The James Hutton Institute, Aberdeen, Royaume-Uni