Cerrar Mapa

Master Universitaire en

Nutrition animale

Prochaine édition : 1e partie : 25 septembre 2017 - 1 juin 2018 / 2e partie : septembre 2018 - juin 2019

Master Universitaire en

Nutrition animale

Description générale de l’unité

ECTS : 15
Heures de contact : 190 (108 cours, 82 travaux pratiques)
Heures de travail personnel : 185
Type : Obligatoire
Lieu de déroulement : Institut Agronomique Méditerranéen de Zaragoza et laboratoires du Département de Production Animale et de Science des Aliments de la Faculté Vétérinaire de l'Université de Zaragoza.
Organisation temporelle
- Cette unité a lieu en première année académique du Master à la fin du premier semestre et au début du deuxième semestre.
- L'évaluation de l'unité est réalisée en deux examens pendant le deuxième semestre.
Requis et permanence
Il n'y a pas de pré-requis.
Méthodes d'enseignement
Combinaison de cours théoriques et d'activités pratiques consistant en l'analyse d'études de cas, travail de laboratoire, utilisation de logiciels et visites techniques.
Langue
Les professeurs délivrent les cours en espagnol, en anglais ou en français. Dans les deux derniers cas, la traduction simultanée est assurée vers l'espagnol. La documentation fournie par les professeurs est en espagnol, en anglais ou en français.

 

Présentation de l'unité

Ici sont appliqués les concepts, les techniques et les méthodes appris lors des deux unités précédentes, afin de savoir définir des stratégies d'alimentation pratique chez les différentes espèces d'intérêt zootechnique. L'étudiant apprend à établir une alimentation propice pour les divers stades de production, tant du point de vue technique qu'économique. Le traitement des thèmes prend en compte l'incidence de l'alimentation sur la qualité des produits finaux. Les activités pratiques permettent de former l'étudiant aussi bien en ce qui concerne les processus pour le calcul des rations et pour la formulation de concentrés, que pour l'analyse de la qualité et de la sécurité des produits d'origine animale. Pour ce qui est des visites techniques, elles leur font connaître de première main les stratégies et les méthodes d'alimentation appliquées dans d'importants élevages reconnus pour leurs bonnes pratiques et pour la qualité et la sécurité de leurs productions.

 

Contexte dans la structure des cours

Il est important que la nutrition animale actuelle maximise la production et sache s'adapter aux besoins de chaque espèce d'intérêt zootechnique, aux différents types de production (lait, viande, œufs) et aux contraintes productives, tout ceci sous une perspective économique. Par ailleurs, le type d'alimentation influence fortement la qualité des aliments, préoccupation principale des consommateurs au même titre que la sécurité alimentaire.

Ensuite l'étudiant complètera sa formation dans ce domaine en réalisant l'unité “Stage professionnel de formation en matière de nutrition animale” où, de façon appliquée, il aura l'occasion de connaître et d'évaluer les stratégies d'alimentation employées par des entreprises de prestige liées à l'élevage.

Compétences

Compétences spécifiques

  • CS1 Connaître les caractéristiques des différents aliments et leurs composantes et savoir évaluer leur valeur nutritionnelle.
  • CS2 Comprendre les processus impliqués dans la digestion et le métabolisme des nutriments, estimer les besoins des animaux en nutriments, et calculer et contrôler leur ingestion d'aliment.
  • CS4 Utiliser la méthodologie employée pour l'évaluation de standards de qualité et de sécurité des aliments et des concentrés, et des produits d'origine animale.
  • CS5 Déterminer l'alimentation optimale, tant du point de vue technique qu'économique, pour une espèce d'intérêt zootechnique dans des conditions précises de production.
  • CS6 Comprendre l'inter-relation de la nutrition animale avec l'environnement et avec la santé et le bien-être des animaux.
  • CS7 Mettre au point des stratégies d'alimentation influençant favorablement la qualité des produits finaux et la santé et le bien-être des animaux, et minimisant les impacts sur l'environnement tout en assurant la durabilité des productions.

Compétences générales

  • CG1 Intégrer les connaissances scientifiques et techniques et les appliquer de façon critique.
  • ­CG3 Analyser résultats ou stratégies et parvenir à des conclusions permettant de clarifier les problèmes afin d'y trouver une solution.
  • ­­CG6 Travailler en groupe et favoriser des attitudes d'échange et de collaboration avec d'autres étudiants, chercheurs et professionnels.

 

Objectifs de la formation

Cette unité présente trois objectifs fondamentaux. Le premier est d'apporter une connaissance solide sur la formulation des aliments composés et le calcul des rations pour l'alimentation des animaux en fonction de leur espèce, du stade de développement des individus, de la finalité de la production et du contexte de cette production. Le deuxième est de savoir développer des stratégies d'alimentation garantissant la qualité du produit final, ce qui implique de fournir à l'étudiant une connaissance en profondeur des standards de qualité pour les différents aliments d'origine animale, leur relation avec la santé humaine et les systèmes d'assurance qualité. Le troisième est d'assurer une formation pratique sur la méthodologie et les techniques employées pour l'évaluation de la qualité et la sécurité des produits d'origine animale.

 

Résultats d'apprentissage

Importance des résultats d'apprentissage acquis lors de cette unité

La production animale doit être hautement efficace tout en étant orientée à couvrir les besoins du marché, où les consommateurs demandent chaque fois plus une meilleure qualité et sécurité des aliments. Par conséquent il est fondamental que le professionnel de la nutrition animale sache d'une part comment optimiser l'alimentation des animaux selon les différents stades productifs pour obtenir des performances maximales, mais en comprenant et en sachant gérer les éventuelles modifications de la qualité des produits d'origine animale comme conséquence du type d'alimentation utilisé. Un des débouchés professionnels possibles pour ce type d'expert est constitué par les élevages, où il peut porter conseil sur la définition des stratégies d'alimentation pour différentes finalités, et gérer et évaluer la qualité des produits finaux, ce qui lui ouvre également les portes des industries de fabrication de produits laitiers ou carnés.

Résultats d'apprentissage

À l'issue de l'apprentissage de l'unité, l'étudiant :

  • Sait déterminer les systèmes optimaux d’alimentation en fonction de l’espèce, de son cycle biologique, du type de production et du système de production.
  • Formule les aliments et développe des stratégies d'alimentation.
  • Connaît les facteurs liés à la nutrition qui influencent la qualité des produits d’origine animale, et est capable de modifier cette qualité en fonction des exigences du marché.
  • Sait développer les aspects liés à la sécurité alimentaire des produits d’origine animale et à l’implantation de systèmes d’assurance qualité et de traçabilité des produits.
  • Détecte les contaminants et les pathogènes chez les produits animaux.
  • Évalue les implications économiques des différentes stratégies de nutrition.

Contenu

  • Aspects généraux sur la qualité et la sécurité des produits d’origine animale
    • Produits d’origine animale et santé humaine
    • Composés fonctionnels chez les produits d’origine animale
    • Critères de qualité : aspects nutritionnels, sensoriels et culturels
    • Hygiène au niveau de l’exploitation
    • Questions liées à la sécurité : transfert de contaminants des aliments pour bétail aux denrées alimentaires ; limite maximale de résidus et de contaminants (LMR) ; agents biotiques ; prévention et contrôle
    • Systèmes d’assurance qualité. Traçabilité dans la chaîne alimentaire
  • Alimentation pour la production laitière (bovins, ovins et caprins laitiers)
    • Cycles biologiques et systèmes de production chez les ruminants
    • Courbe de lactation, production laitière et composition du lait
    • Modification de la qualité du lait et des produits laitiers par le biais de la nutrition
    • Stratégies d’alimentation et de rationnement pour animaux jeunes et adultes
    • Prévention de troubles digestifs et métaboliques
    • Considérations économiques
  • Alimentation pour la production de viande chez les ruminants (bovins à viande et petits ruminants)
    • Cycles biologiques et systèmes de production
    • Facteurs non nutritionnels influençant la qualité de la carcasse et de la viande
    • Modification de la qualité de la carcasse et de la viande par le biais de la nutrition
    • Stratégies d’alimentation et de rationnement pour animaux jeunes et adultes
    • Prévention de troubles digestifs et métaboliques
    • Considérations économiques
  • Alimentation pour la production de viande chez les monogastriques (porcins, volailles et lapins)
    • Systèmes de production
    • Facteurs non nutritionnels influençant la qualité de la carcasse et de la viande
    • Modification de la qualité de la carcasse et de la viande par le biais de la nutrition
    • Stratégies d’alimentation et de rationnement pour animaux jeunes et adultes
    • Prévention de troubles digestifs et métaboliques
    • Considérations économiques
  • Alimentation pour la production d’œufs
    • Systèmes de production
    • Performances de production d’œufs et biosynthèse des composantes de l’œuf
    • Modification de la qualité de l’œuf par le biais de la nutrition
    • Stratégies d’alimentation et de rationnement pour animaux jeunes et adultes
    • Prévention de troubles digestifs et métaboliques
    • Considérations économiques
  • Nutrition et alimentation des poissons
  • Études de cas
  • Travaux pratiques
  • Visites techniques

 

Activités d'apprentissage

Activité d'apprentissage 1 : Cours magistraux illustrés par des exemples appliqués
ECTS : 10,4
Heures : 260
Pourcentage en contact : 41,5%

Activité d'apprentissage 2 : Études de cas. Elles sont basées sur les visites réalisées à une exploitation de bovins laitiers et à une exploitation d'ovins à viande (voir activité de formation 5, points 1 et 4). L'objectif de l'activité est que les étudiants apprennent à évaluer les stratégies d'alimentation employées sur les élevages réels et à analyser de façon critique le rationnement dans différentes hypothèses de production. Les étudiants doivent présenter dans chaque cas, individuellement, un bref rapport dont les conclusions soient basées sur l'information reçue lors de la visite et sur l'analyse qu'ils en ont faite.
ECTS : 0,4
Heures : 10
Pourcentage en contact : 60%

Activité d'apprentissage 3 : Travaux de laboratoire pour :
(1) Détecter des résidus (antibiotiques, pesticides, etc.) chez les produits d'origine animale (viande, lait et miel).
(2) Identifier des agents biotiques (Salmonella, Listeria, Escherichia, moisissures, levures, etc.) chez les produits d'origine animale.
(3) Évaluer la qualité de différents types de fromage à travers une dégustation commentée.
(4) Évaluer les carcasses à l'aide de références photographiques, de mesures morphologiques et de dissection de parties anatomiques représentatives des carcasses ovines. Évaluer la qualité instrumentale de la viande des ruminants (acidité, coloration, texture, composition) ainsi que sa qualité organoleptique par analyse sensorielle.
(5) Évaluer la qualité de la viande des monogastriques et de divers produits carnés séchés et cuisinés par analyse instrumentale et sensorielle.
(6) Évaluer la qualité de l'œuf par analyse de son poids, de la couleur et de la qualité de la coquille et de la qualité de l'albumen.
ECTS : 1,5
Heures : 38
Pourcentage en contact : 60%

Activité d'apprentissage 4 : Travaux pratiques sur ordinateurs pour le calcul de rations en production de lait et de viande chez les ruminants, et pour la formulation d'aliments composés en production de viande chez les monogastriques et en production d'œufs. Les étudiants travaillent en groupes de deux.
ECTS : 1,3
Heures : 33
Pourcentage en contact : 60%

Activité d'apprentissage 5 : Visites techniques qui complémentent l'apprentissage en salle de cours et en laboratoire en illustrant l'application réelle des méthodes, techniques et stratégies. Les différentes visites effectuées et leurs objectifs de formation concrets sont :
(1) Exploitation de bovins laitiers avec unité de traitement. Objectif de formation : se familiariser avec le milieu réel d'une grande exploitation de bovins laitiers hautement technifiée, avec ses stratégies d'alimentation et de conduite du bétail, et avec les processus de fabrication de fromages, qui ont lieu sous un système soigné de gestion de la qualité.
(2) Exploitation intensive d'ovins laitiers. Objectif de formation : connaître les stratégies d'alimentation et de gestion d'une exploitation intensive d'ovins à traite mécanique.
(3) Exploitation intensive caprine.  Objectif de formation : connaître les stratégies d’alimentation et de gestion d’une exploitation intensive de caprins à traite mécanique, ainsi que le processus de fabrication du fromage.
(4) Laboratoire de référence au service du secteur laitier. Objectif de formation : connaître les activités d'un laboratoire de référence autorisé pour la certification de la qualité hygiénico-sanitaire du lait, en particulier celles qui concernent les analyses de lait cru pour le paiement basé sur la qualité, le registre du lait et les contrôles sanitaires, et l'analyse de dérivés laitiers et d'autres matrices agroalimentaires.
(5) Parc d’engraissement de bovins à viande.  Objectif de formation : analyser le système intensif de production, les stratégies d’alimentation en croissance et engraissement, ainsi que les paramètres productifs.
(6) Groupe coopératif ovin. Objectif de formation : connaître les activités d'une grande exploitation d'ovins qui prête des services aux éleveurs en liaison avec l'alimentation ovine (aussi bien pour les produits que pour le matériel et l'équipement) et qui dispone d'un système d'intégration production/transformation/commercialisation de produits ovins traditionnels et innovants avec un contrôle très soigné de la qualité et de la sécurité alimentaires.
(7) Exploitation porcine intensive. Objectif de formation : connaître dans la pratique les différents systèmes d'alimentation employés sur l'exploitation pour les truies reproductrices lors des stades de gestation, mise bas et allaitement, et pour celle des porcelets pendant les stades de sevrage et d'engraissement.
(8) Entreprise spécialisée en sélection et amélioration de lapins. Objectif de formation : discuter les différentes stratégies d'alimentation pour les géniteurs mâles et femelles, pour les femelles lors des stades de gestation, mise bas et allaitement, et pour les lapereaux lors des stades de sevrage et engraissement.
(9) Exploitation avicole de ponte. Objectif de formation : connaître le type spécifique d'installations de ce genre d'exploitations ainsi que les stratégies d'alimentation et de conduite.
ECTS : 1,4
Heures : 34
Pourcentage en contact : 100%

Méthodes d'évaluation

Système d'évaluation 1 : Examens écrits, composés à partir de questions préparées par les différents professeurs de l'unité. Il s'agit de questions concrètes et rédactionnelles brèves, ou éventuellement de type QCM. L'examen évalue autant le contenu des conférences que la compréhension des travaux pratiques de laboratoire.
Lors de l'examen écrit les questions rédactionnelles brèves sont notées d'après la précision conceptuelle et technique de la réponse et la démarche du raisonnement. Les questions de type QCM sont évaluées d'après le nombre de réponses justes, en qualifiant négativement les réponses incorrectes à l'intérieur de la même question.
Pondération : 86% de la note finale de l'unité

Système d'évaluation 2 : Évaluation globale des études de cas par les professeurs qui les dirigent en se basant sur un document écrit que chaque étudiant doit élaborer de façon individuelle.
Il est tenu compte de l'analyse réalisée et de la pertinence des conclusions.
Pondération : 4% de la note finale de l'unité

Système d'évaluation 3 : Évaluation globale des travaux pratiques sur ordinateurs pour le calcul des rations par les professeurs qui les dirigent.
Il est tenu compte de la compréhension de la méthodologie et de la qualité des résultats. La qualification est la même pour les deux membres du groupe.
Pondération : 10% de la note finale de l'unité

Système d'évaluation 4 : Évaluation directe du déroulement des travaux pratiques en laboratoire et des visites techniques par le professeur ou les professeurs qui les dirigent. La qualification n'est pas chiffrée, l'étudiant est considéré “apte” ou “non apte”. Dans le cas des travaux pratiques de laboratoire, lorsque la qualification est “apte”, l'étudiant peut réaliser l'examen écrit.
Pour les cours pratiques il est tenu compte de la compréhension du processus et de l'interprétation des résultats analytiques. Lors des visites techniques il est tenu compte de la participation active et du suivi des instructions préalablement établies concernant l'observation des processus.
Pondération : -

 

Professeurs

Professeurs de l'Université de Zaragoza

Faculté Vétérinaire, Département de Production Animale et de Science des Aliments :
Verónica ALONSO (valonso@unizar.es)
Agustín ARIÑO (aarino@unizar.es)
Susana BAYARRI (sbayarri@unizar.es)
José Antonio BELTRÁN (jbeltran@unizar.es)
Miguel CALVO (calvoreb@unizar.es)
María del Mar CAMPO (marimar@unizar.es)
Juan José CARRAMIÑAMA (carramin@unizar.es)
Ricardo CEPERO (eggmeat@unizar.es)
José Antonio GUADA (jguada@unizar.es)
José LuÍs OLLETA (olleta@unizar.es)
Consuelo PÉREZ (conperez@unizar.es)
Carlos SAÑUDO (csanudo@unizar.es)

Professeurs d'autres institutions

Pere ALBERTI, CITA-GA, Zaragoza, Espagne
Inés ARANA, Univ. Pública Navarra, Pamplona, Espagne
Gerado CAJA, Univ. Autònoma Barcelona, Espagne
Sergio CALSAMIGLIA, Univ. Autònoma Barcelona, Espagne
Rosa CARABAÑO, Univ. Politécnica Madrid, Espagne
Jean-Yves DOURMAD, INRA, Saint-Gilles L’Hermitage, France
Alfred FERRET, Univ. Autònoma Barcelona, Espagne
Gonzalo GONZÁLEZ MATEOS, Univ. Politécnica Madrid, Espagne
Miguel JOVER, Univ. Politécnica Valencia, Espagne
Manuela JUÁREZ, Instituto del Frío (CSIC-IF), Madrid, Espagne
Clemente LÓPEZ-BOTE, Univ. Autónoma Madrid, Espagne
Bruno MARTIN, INRA, Saint-Genes Champanelle, France
Susana MARTÍN-ORUE, Univ. Autònoma Barcelona, Espagne
Koldo OSORO, SERIDA, Villaviciosa, Espagne
José F. PÉREZ HERNÁNDEZ, Univ. Autònoma Barcelona, Espagne
Oriol RIBÓ, EFSA, Parma, Italie
Manuel SÁNCHEZ RODRÍGUEZ, Univ. Córdoba, Espagne
Bill WEISS, Ohio State University, Wooster, États-Unis