Cerrar Mapa

Master Universitaire en

Nutrition animale

Prochaine édition : 1e partie : 25 septembre 2017 - 1 juin 2018 / 2e partie : septembre 2018 - juin 2019

Master Universitaire en

Nutrition animale

Prochaine édition : 1e partie : 25 septembre 2017 - 1 juin 2018 / 2e partie : septembre 2018 - juin 2019

Intérêt de la formation

Le secteur de l'élevage nécessite des professionnels experts en nutrition qui soient conscients de la nécessité de modifier les bases traditionnelles de la production et sachant s'adapter aux nouveaux besoins du secteur :

  • satisfaire la demande des consommateurs et assurer la qualité et la variété des produits pour que les exploitations et les industries liées à l'élevage puissent maintenir leur compétitivité sur les marchés.
  • garantir une haute productivité tout en accordant une attention grandissante à l'interaction des processus de nutrition et d'alimentation avec la qualité et la sécurité des produits, en minimisant l'impact environnemental et en maintenant la contribution à la gestion des espaces naturels et ruraux, qui, dans le milieu méditerranéen, sont particulièrement fragiles.

Le programme se déroule dans un milieu international et interprofessionnel, avec la participation, en tant que professeurs, d'un grand nombre d'experts invités de divers pays, provenant de prestigieuses institutions publiques et privées du domaine de la nutrition animale, ce qui enrichit le contenu du programme et permet l'échange d'idées et de points de vue.

Le Master est conçu selon une orientation fondamentalement appliquée et comporte de nombreuses activités pratiques de formation qui garantissent l'acquisition de compétences importantes pour l'exercice de l'activité professionnelle et scientifique en la matière. Le profil de spécialisation conféré par cette formation permet aussi bien d'assumer des responsabilités techniques dans ce domaine que de mener une recherche scientifique de haut niveau.

Les objectifs pédagogiques du Master consistent à procurer :

  • Les bases scientifiques et les mécanismes fondamentaux de la nutrition animale moderne, et la connaissance des principales méthodes et techniques permettant une meilleure efficacité dans les processus de nutrition animale et dans la recherche dans ce domaine.
  • Des critères et des aptitudes permettant d'intégrer les différentes composantes d'un programme de nutrition animale, en tenant compte de l'interaction des processus de nutrition avec la santé et le bien-être des animaux, et en minimisant l'impact sur l'environnement, et permettant également d'évaluer les avantages et les inconvénients de l'utilisation de différentes stratégies et méthodologies sous l'angle de la durabilité de la production et de l'obtention de denrées d'origine animale sûres et à forte valeur en qualité.
  • Des compétences pour planifier et mettre en place des programmes de nutrition animale dans des situations et milieux différents, en formulant des stratégies d'alimentation spécifiques en fonction des types d'aliments disponibles, de leurs composantes et de leur valeur nutritionnelle, des objectifs fixés dans le programme, des contraintes liées à l'espèce, et des conditions environnementales et socio-économiques.
  • Une expérience quant à la planification et au développement de projets d'initiation à la recherche en matière de nutrition animale, en travaillant de façon autonome sous la supervision d'un encadreur, les résultats de ces projets devant être potentiellement publiables.
  • Une maîtrise de l'information scientifique et technique liée à la recherche menée, un savoir-faire concernant l'utilisation de techniques et de méthodologies appropriées à cette recherche et une capacité d'évaluer objectivement la signification des résultats obtenus et des conclusions atteintes.
  • Des compétences pour communiquer les raisonnements et les conclusions des travaux dirigés menés individuellement ou en groupe, pour mettre au point des documents d'information ou de synthèse, et pour préparer et présenter des communications orales à exposer et soutenir face à un auditoire.
  • Des aptitudes et attitudes pour le travail en équipe multidisciplinaire et interculturelle.

Profil de sortie
La nutrition est l'un des piliers fondamentaux de l'élevage. À l'issue du Master, des débouchés professionnels s'ouvrent à l'étudiant en tant que spécialiste en nutrition, pour s'intégrer au sein de : l'industrie des aliments composés ; les élevages pour la planification et la supervision de la nutrition des animaux lors des différents stades productifs et des diverses étapes de leur développement ; le conseil technique aux coopératives de production animale, aux exploitations et aux industries en matière d'alimentation et de nutrition ; les services de production animale des administrations ; et les équipes de recherche liées aux universités, aux centres de recherche et aux entreprises.

Information concernant les étudiants
Les étudiants du Master proviennent principalement des pays méditerranéens membres du CIHEAM (Albanie, Algérie, Égypte, Espagne, France, Grèce, Italie, Liban, Malte, Maroc, Portugal, Tunisie et Turquie), mais aussi d'ailleurs, en particulier d'Europe et d'Amérique Latine.

Sur les 10 dernières éditions du Master, le nombre d'étudiants a été de 248 en provenance de 26 pays :

  • Pays méditerranéens membres du CIHEAM : Albanie, Algérie, Égypte, Espagne, France, Grèce, Italie, Liban, Malte, Maroc, Portugal, Tunisie, Turquie
  • Autres pays méditerranéens : Palestine, Syrie
  • Pays d'Amérique Latine : Argentine, Bolivie, Chili, Colombie, Équateur, Haïti, Honduras, Mexique, Paraguay, Pérou, Uruguay, Venezuela
  • Autres pays : Mozambique

Caractéristiques et organisation

Ce Master est un Master officiel du système universitaire espagnol dans le contexte de l'Espace Européen de l'Enseignement Supérieur. Le Master, à fort caractère international, est délivré depuis 2007, son contenu étant mis à jour et révisé lors de chaque nouvelle édition. L'origine de ce Master remonte au Master international en “Production Animale” qui avait été organisé à l'IAMZ depuis 1979, durant 14 éditions, articulé en trois parties, dont l'une était la nutrition et l'alimentation animale. Des experts de l'UZ, de l'UPM et de l'UAB participaient à cette partie comme conseillers scientifiques et comme professeurs.

Durée, modalité et régime d'études

Le Master se déroule sur 2 ans (120 ECTS) en mode présentiel et à temps complet. Le Master commence tous les deux ans, par conséquent les candidats ne peuvent s'y inscrire que de façon biennale.

Le système de crédits est conforme au Système Européen de Transfert de Crédits (ECTS), selon lequel un crédit est égal à 25 heures de travail total (y compris les cours théoriques et pratiques, les travaux dirigés, la préparation et la réalisation des évaluations, et le travail individuel ou en groupe). Le nombre total d'heures de travail par année académique est de 1 500.

Pour accéder à la deuxième partie du Master il est nécessaire d'avoir validé avec succès la première partie, et de présenter, en accord avec l'encadreur, un protocole expérimental à Commission d'Études UZ/IAMZ-CIHEAM du Master.

L’intervalle de temps entre la date d'inscription à la première partie du Master et celle de l’obtention du titre de Master of Science ne peut excéder quatre ans. Des dérogations spéciales pourront être accordées dans des cas exceptionnels dûment justifiés.

Direction scientifique et coordination académique

La direction scientifique du Master est assurée par Manuel Fondevila (Université de Zaragoza, également coordinateur du Master à l'UZ) et Gerardo Caja (Université Autonome de Barcelone).

Un coordinateur technique (Armando Occón) appartenant au personnel de l'IAMZ est rattaché au programme Master, chargé de superviser tous les aspects relatifs à la réalisation du Master et d'assurer le suivi du programme au quotidien. Le coordinateur écoute les suggestions et les réclamations des étudiants et sert de relais entre ces derniers, les directeurs scientifiques, les professeurs, l'administration de l'IAMZ et la Commission d'Études UZ/IAMZ-CIHEAM du Master.

Les professeurs disposent, pendant leurs cours, d'un certain temps à consacrer aux travaux dirigés et à l'éclaircissement de doutes. En ce qui concerne les professeurs invités, l'IAMZ facilite à tout moment leur contact avec les étudiants tout au long du programme, même s'ils ne sont plus présents en personne.

Pour le développement du projet individuel de la première partie du Master, les étudiants ont des encadreurs qui les orientent sur le plan de travail et évaluent les différentes stratégies applicables dans ce cadre. En outre, le déroulement de ces projets est supervisé par les directeurs scientifiques du Master. Pour le choix du stage de formation professionnelle qui a lieu lors de la première partie du Master, les étudiants sont guidés sur les institutions possibles pour mener ce projet, et cette activité est supervisée par les directeurs scientifiques et le coordinateur technique du Master.

Pour le choix du travail de recherche qui est mené lors de la deuxième partie du Master, les étudiants, si besoin est, sont guidés par les conseils des directeurs scientifiques du Master, du coordinateur technique du Master et de la Commission d'Études UZ/IAMZ-CIHEAM du Master ; ils sont également aidés quant au choix du directeur du projet de recherche et de l'institution la plus pertinente pour mener cette partie du Master. Les institutions organisatrices du Master proposent également des thématiques liées à leur domaine de recherche ou à d'autres thèmes d'intérêt préalablement fixés en accord avec les institutions collaboratrices.

Pour la réalisation du travail de recherche, chaque étudiant est orienté et conseillé par le directeur du projet de recherche, qui doit posséder le titre de docteur et être renommé dans le domaine choisi.

 

Compétences acquises dans le cadre de cette formation

Compétences générales

  • CG1 Intégrer les connaissances scientifiques et techniques et les appliquer de façon critique.
  • CG2 Effectuer des recherches d'informations scientifiques et/ou techniques et les soumettre à un traitement sélectif.
  • CG3 Analyser résultats ou stratégies et parvenir à des conclusions permettant de clarifier les problèmes afin d'y trouver une solution.
  • CG4 Prendre des décisions et générer de nouvelles idées et connaissances dans le cadre de systèmes complexes.
  • CG5 Apprendre et travailler de façon autonome, réagir face à des situations imprévues et réorienter une stratégie si nécessaire.
  • CG6 Travailler en groupe et favoriser des attitudes d'échange et de collaboration avec d'autres étudiants, chercheurs et professionnels.
  • CG7 Communiquer les raisonnements et les conclusions autant à un auditoire général qu'à un public spécialisé.
  • CG8 Rédiger des documents de présentation et synthèse, préparer et présenter des communications orales et les soutenir.

Compétences spécifiques

  • CS1 Connaître les caractéristiques des différents aliments et leurs composantes et savoir évaluer leur valeur nutritionnelle.
  • CS2 Comprendre les processus impliqués dans la digestion et le métabolisme des nutriments, estimer les besoins des animaux en nutriments, et calculer et contrôler leur ingestion d'aliment.
  • CS3 Être performant dans des milieux professionnels, comme celui de l'industrie de fabrication des aliments pour bétail, et connaître l'application pratique des méthodes et techniques.
  • CS4 Utiliser la méthodologie employée pour l'évaluation de standards de qualité et de sécurité des aliments et des concentrés, et des produits d'origine animale.
  • CS5 Déterminer l'alimentation optimale, tant du point de vue technique qu'économique, pour une espèce d'intérêt zootechnique dans des conditions précises de production.
  • CS6 Comprendre l'inter-relation de la nutrition animale avec l'environnement et avec la santé et le bien-être des animaux.
  • CS7 Mettre au point des stratégies d'alimentation influençant favorablement la qualité des produits finaux et la santé et le bien-être des animaux, et minimisant les impacts sur l'environnement tout en assurant la durabilité des productions.
  • CS8 Comprendre les principes statistiques et les principes des dispositifs expérimentaux dans le cadre des programmes de nutrition animale et réaliser l'analyse statistique des résultats d'expérimentations en utilisant les logiciels appropriés pour ce faire.
  • CS9 Dégager des conclusions à partir des résultats d'expérimentations préalables et connaître et utiliser les modèles et les systèmes d'aide à la décision d'intérêt pour la spécialité.
  • CS10 Estimer les avantages des innovations en matière de nutrition animale et leur éventuelle incorporation à des programmes traditionnels de nutrition.
  • CS11 Planifier des projets de recherche, en fixant leurs objectifs ainsi que les différentes étapes à réaliser.
  • CS12 Évaluer l'adéquation de méthodes et de techniques potentiellement applicables dans le cadre d'un projet de recherche préalablement défini en matière de nutrition animale, et savoir utiliser les techniques les plus appropriées.
  • CS13 Concevoir et conduire les expérimentations nécessaires dans le cadre d'une recherche liée à la nutrition animale, obtenir des résultats et les analyser, et dégager des conclusions en estimant leur signification.

 

 

Structure des cours

Le programme est structuré en deux parties. La première partie (60 ECTS) présente une orientation professionnelle et comprend des cours théoriques et des séances pratiques, de l'étude et du travail individuel et en groupe, du travail individuel sous encadrement, des visites techniques et un stage de formation professionnelle. Lors de cette partie, en plus des professeurs de l'UZ et de l'UPM, interviennent également des professeurs invités renommés pour leur expérience, provenant d'institutions internationales et d'universités, de centres de recherche, de services des administrations et d'entreprises privées de divers pays. La deuxième partie (60 ECTS) constitue une initiation à la recherche, où sont appliqués de façon critique les connaissances, les compétences et le savoir-faire acquis lors de la première partie, au traitement de problèmes réels liés à la nutrition et l'alimentation animale. Cette partie du Master est menée au sein de l'UZ ou dans des universités, des centres de recherche ou des entreprises privées de grand prestige, généralement en Espagne ou dans le pays d'origine de l’étudiant, sous la supervision d'un directeur du projet de recherche, possédant le titre de docteur ainsi qu'expérience et prestige dans le domaine objet de la recherche.

Pour connaître le détail de chaque unité consulter la rubrique Structure des cours et guide des unités d’enseignement.

Première partie du programme

Unité 1. Bases de la nutrition animale (10 ECTS)
Elle fournit à l'étudiant les bases scientifiques de la nutrition et de l'alimentation animale, en approfondissant la composition chimique et les propriétés physiques des aliments, les processus de digestion, le métabolisme des nutriments, les systèmes d'évaluation des aliments, les besoins en nutriments et les mécanismes de contrôle et d'estimation de l'ingestion. Cette unité comprend une série d'activités pratiques visant à analyser les aliments, à en faire une évaluation nutritionnelle et à estimer l'ingestion et les besoins en nutriments.

Unité 2. Aliments pour bétail et technologie de fabrication de ces aliments : composition, qualité et sécurité sanitaire (10 ECTS)
Cette unité apporte les connaissances et le savoir-faire fondamentaux nécessaires à un professionnel de la nutrition animale, afin d'utiliser de façon appropriée les aliments pour bétail et d'assurer une nutrition optimale des animaux, en maîtrisant les différents types de matières premières et les aliments fabriqués disponibles, la détermination de leur valeur nutritionnelle, les facteurs influençant leur conservation et leur qualité, et la technologie de fabrication des concentrés. Les thèmes sont traités dans un contexte de durabilité de la production et d'obtention de produits sûrs et de haute qualité. Les séances en laboratoire permettent à l'étudiant de se former à l'évaluation pratique des standards de qualité et de sécurité des aliments pour bétail, et les visites techniques du programme le rapprochent de la réalité quant au fonctionnement de l'industrie de fabrication d'aliments concentrés.

Unité 3. Alimentation animale et qualité et sécurité des aliments (15 ECTS)
Ici sont appliqués les concepts, les techniques et les méthodes appris lors des deux unités précédentes, afin de savoir définir des stratégies d'alimentation pratique chez les différentes espèces d'intérêt zootechnique. L'étudiant apprend à établir une alimentation propice pour les divers stades de production, tant du point de vue technique qu'économique. Le traitement des thèmes prend en compte l'incidence de l'alimentation sur la qualité des produits finaux. Les activités pratiques permettent de former l'étudiant aussi bien en ce qui concerne les processus pour le calcul des rations et pour la formulation de concentrés, que pour l'analyse de la qualité et de la sécurité des produits d'origine animale. Pour ce qui est des visites techniques, elles leur font connaître de première main les stratégies et les méthodes d'alimentation appliquées dans d'importants élevages reconnus pour leurs bonnes pratiques et pour la qualité et la sécurité de leurs productions.

Unité 4. Méthodes mathématiques et statistiques en nutrition animale (5 ECTS)
Cette unité apporte à l'étudiant les connaissances et le savoir-faire lui permettant d'analyser l'information existante dans les bases de données expérimentales liées à cette spécialité, de concevoir des dispositifs expérimentaux et d'analyser statistiquement les données provenant de ces expérimentations. De plus, l'étudiant est introduit à l'application de modèles et de systèmes d'aide à la décision pour la prédiction, l'évaluation et l'optimisation de processus physiologiques et nutritionnels et pour le calcul du rationnement. Les activités pratiques permettent de former l'étudiant à la réalisation d'analyses statistiques, d'études méta-analytiques et à l'utilisation de logiciels appropriés aux analyses statistiques et à la modélisation.

Unité 5. Répercussions de la nutrition sur l'environnement, la santé et le bien-être des animaux (6 ECTS)
Cette unité permet à l'étudiant de connaître la relation entre la nutrition animale et la santé et le bien-être des animaux, en insistant sur les éléments de la gestion qui permettent d'obtenir des produits plus sûrs et d'une qualité améliorée. Elle met également en relief les principales interactions entre la nutrition animale et l'environnement, apportant à l'étudiant les connaissances et le savoir-faire pour qu'il soit en mesure de mettre au point des stratégies d'alimentation minimisant l'impact de la nutrition. Les activités pratiques font que l'étudiant soit en mesure de savoir évaluer les impacts et de se familiariser avec les systèmes alternatifs de production respectueux de l'environnement.

Unité 6. Projet individuel (7 ECTS)
Tout au long de la première partie du Master les étudiants élaborent individuellement un projet sur des techniques ou des méthodologies novatrices en nutrition animale et sur leur application dans un contexte productif. Alternativement le projet peut être axé sur la conception d'un programme de nutrition pour une espèce, appliqué à un système productif précis et aux conditions d'une zone spécifique appartenant normalement au pays d'origine de l'étudiant. Le thème du projet est fixé en fonction des thématiques d'intérêt pour l'étudiant, sur accord de la Commission d'Études UZ/IAMZ-CIHEAM du Master. Le projet est réalisé avec l'appui d'encadreurs sous la supervision des deux directeurs scientifiques du Master.

Unité 7. Stage professionnel de formation en matière de nutrition animale (7 ECTS)
Le dernier mois de la première partie du Master est consacré à un stage professionnel afin d'appliquer les connaissances acquises, de développer une expérience pratique et de s'intégrer à la problématique du secteur. Le type d'institutions où ont lieu les stages sont des industries de fabrication d'aliments pour bétail, des exploitations d'élevage modernes ou d'autres types d'institutions liées aux secteurs de la nutrition animale ou de la qualité des produits alimentaires d'origine animale. L'étudiant, après avoir terminé son stage en entreprise ou en institution, doit présenter un rapport écrit sur le stage, des instructions détaillés lui étant fournies pour ce faire.

Deuxième partie du programme

Unité 8. Introduction à la recherche (30 ECTS)
Cette unité permet d'acquérir les connaissances, le savoir-faire et les attitudes qui seront ensuite nécessaires à la planification et à la réalisation de projets professionnels ou de recherche sur un thème donné dans le cadre de la spécialité du Master. Le thème est choisi en fonction de l'intérêt de formation et professionnel du candidat, et le projet peut être effectué dans différentes universités, centres de recherche et entreprises privées collaborant à cette partie du programme. Il s'agit d'un séjour professionnel pratique où l'étudiant, sous la supervision d'un encadreur, travaille et apprend de façon autonome et bénéficie de son insertion dans le groupe de travail. La formation est centrée sur la compréhension des objectifs scientifico-techniques des recherches ou travaux menés par l'équipe d'accueil sur le thème choisi pour la recherche, sur le maniement de l'instrumentation et de l'équipement utilisés par cette équipe, sur l'identification des sources de connaissances les plus pertinentes pour le thème et sur la planification efficace du travail.

Unité 9. Travail fin de Master (Thèse de Master) (30 ECTS)
Elle représente l'application de la formation acquise antérieurement à la réalisation d'un projet de recherche original sur un thème spécifique, dans le domaine où l'étudiant a effectué l’Unité “Introduction à la recherche”, les données de ce travail devant être potentiellement publiables. L'étudiant reçoit formation et supervision afin de maîtriser l'application des techniques et des méthodes choisies pour la recherche, et d'apprécier objectivement la signification des résultats et des conclusions obtenus. De même, l'étudiant obtient la formation nécessaire pour mettre au point un document écrit sur le projet réalisé et pour présenter et soutenir oralement les résultats de la recherche devant un jury de qualification.

Programmation

Première partie du Master (première année académique)

Elle commence normalement au début du mois d'octobre et prend fin au début du mois de juin. L’horaire de cette partie occupe les matinées et les après-midi, avec deux périodes de vacances : Noël (3 semaines) et Pâques (2 semaines). Les dates exactes sont fixées chaque année en fonction de la planification annuelle de l'année académique et sont annoncées à l'avance.

Les Unités 1 à 5 se déroulent de façon séquentielle. L'Unité 6 "Projet individuel" constitue l'application de la formation reçue lors des différentes unités de la première année académique, et donc se déroule sur les deux semestres, la présentation et la soutenance de cette unité étant les dernières activités du programme. L'Unité 7 a lieu lors du dernier mois du programme. Pour connaître le calendrier spécifique de chaque unité, consulter la rubrique Structure des cours et guide des unités d’enseignement.

Deuxième partie du Master (deuxième année académique)

Les Unités Introduction à la recherche et Travail fin de Master (Thèse de Master) ont lieu pendant les troisième et quatrième semestres, leur durée totale étant conjointement de 10 mois au maximum. L'Unité Introduction à la recherche commence normalement en septembre, cependant, en fonction du protocole de travail fixé ou de la disponibilité de l'encadreur et de l'institution d'accueil, le début peut être légèrement retardé ou avancé sur avis favorable de la Commission d'Études UZ/IAMZ-CIHEAM du Master. Puisque cette partie du programme se déroule dans des institutions collaboratrices (universités, centres de recherche ou entreprises privées), l'horaire de travail et le calendrier des jours fériés s'adaptent aux conditions spécifiques de ces institutions.

 

Langues

Avant d'entamer la première partie du Master, lors des mois de juillet à septembre, un cours intensif d'apprentissage de la langue espagnole est organisé pour les étudiants ne maîtrisant pas cette langue (pour plus de renseignements consulter le point “Cours d'espagnol” dans la rubrique Information pratique pour les étudiants. Pour prendre connaissances des pré-requis spécifiques de connaissance de langue voir la rubrique Accès, admission et bourses.

Lors de la première partie du programme, pour les Unités 1 à 5, les professeurs font les cours en espagnol, en anglais ou en français. Dans les deux derniers cas la traduction simultanée vers l'espagnol est assurée. La documentation fournie par les professeurs est en espagnol, en anglais ou en français. Les examens écrits peuvent être faits en espagnol, en anglais ou en français. Pour l’Unité 6 les étudiants peuvent rédiger le projet individuel et faire la présentation orale et la soutenance en espagnol, en anglais ou en français. Pour l'Unité 7, l'encadrement lors du stage a lieu normalement en espagnol, toutefois, sur accord entre l'étudiant, l'encadreur et son équipe de travail, il peut se faire dans une autre langue. Le rapport de stage peut être présenté en espagnol, en anglais ou en français.

Lors de la deuxième partie du programme, les enseignements délivrés par les encadreurs se font normalement en espagnol, cependant, sur accord entre l'étudiant, l'encadreur et son équipe de travail, cet apprentissage peut se faire dans une autre langue, en particulier lorsque la formation a lieu hors Espagne. Les rapports périodiques peuvent être présentés en espagnol, en anglais ou en français. Pour l’Unité 9 les étudiants peuvent rédiger le document de la thèse et effectuer la présentation orale et la soutenance dans n'importe laquelle des trois langues : espagnol, anglais ou français.

Professeurs de la première partie du Master

La qualité des enseignants est une garantie du niveau élevé des enseignements et de l'actualisation des thèmes abordés. La diversité de leur provenance, autant du point de vue géographique qu'institutionnel, contribue au dynamisme des cours et permet aux étudiants de confronter des théories, des méthodes et des résultats différents.

Lors de la dernière édition du Master, un nombre de 84 professeurs de 8 pays ont participé, provenant de :

Universités : Espagne : Universitat Autònoma de Barcelona, Universidad Complutense de Madrid, Universidad de Córdoba, Universitat de Lleida, Universidad de Zaragoza, Universidad Politécnica de Madrid, Universitat Politècnica de València, Universidad Pública de Navarra ; États-Unis : Ohio State University ; France : AgroParisTech, Bordeaux Sciences Agro, SupAgro Montpellier ; Porto Rico : Universidad de Mayagüez ; Royaume-Uni : Scotland's Rural College, University of Aberdeen, University of Aberystwyth, University of Newcastle, University of Nottingham.

Centres de recherche : Canada : Agriculture and Agri-food Canada (AAFC) ; Espagne : Centro de Investigación y Tecnología Agroalimentaria de Aragón (CITA-GA), Consejo Superior de Investigaciones Científicas (CSIC), Institut de Recerca i Tecnologia Agroalimentàries (IRTA), Instituto Valenciano de Investigaciones Agrarias (IVIA), Servicio Regional de Investigación y Desarrollo Agroalimentario (SERIDA) ; France : Institut National de la Recherche Agronomique (INRA) ; Royaume-Uni : The James Hutton Institute ; Venezuela : Instituto de Estudios Avanzados (IDEA).

Entreprises et autres entités privées : Asfac, Biología y Nutrición S.A., Consultores, Imasde Agroalimentaria, Nutreco, Zoetis (États-Unis).

Organisations internationales : Autorité européenne de sécurité des aliments (EFSA) (siège en Italie), Organisation des Nations Unies pour l'Alimentation et l'Agriculture (FAO) (siège en Italie).

Pour connaître en détail les professeurs qui délivrent chaque unité, consulter la rubrique Structure des cours et guide des unités d’enseignement.

Travail fin de Master (Thèse de Master)

Choix des thèmes pour la thèse de Master

Le choix du thème revient à l’étudiant lui-même en fonction de ses intérêts de formation. L'étudiant peut demander à être conseillé quant au choix de l'encadreur et de l'institution qui conviennent le mieux au projet qu'il souhaite réaliser. Les institutions organisatrices proposent également des thématiques liées aux activités de recherche coopérative qu'elles coordonnent ou à d'autres thèmes d'intérêt préalablement convenus avec des institutions collaboratrices. Le thème de la thèse portera sur le domaine où l'étudiant a développé l’Unité “Introduction à la recherche”

Centres où sont menées les thèses

La réalisation du travail est effectuée au sein d'institutions accréditées (universités, centres de recherche ou entreprises privées) généralement en Espagne ou dans le pays d'origine de l’étudiant, sous la direction scientifique d'un chercheur renommé possédant le titre de docteur. L’étudiant doit, avec la conformité de son directeur de thèse, informer régulièrement la Commission d'Études UZ/IAMZ-CIHEAM du Master concernant le déroulement et l'avancement du travail.

La collaboration qui est entretenue avec de nombreuses institutions de prestige sur les différents thèmes de la spécialité du Master pour la réalisation des thèses de Master est fondamentale pour le succès du programme. Les étudiants effectuent leur formation dans une ambiance de recherche en équipe, où d'excellents moyens et conseils sont mis à leur disposition, et l'expérience ainsi obtenue lors de cette période ne se limite pas à l'acquisition de connaissances et de savoir-faire pratique, mais les introduit de plain-pied dans la réalité professionnelle.

Pré-requis

Afin de pouvoir suivre cette unité (de même que pour l’Unité 8) l'étudiant doit avoir réussi à la première partie du Master et avoir présenté un protocole de travail accepté par un directeur de thèse. Le protocole doit être examiné par un comité d'évaluation formé par la Commission d'Études UZ/IAMZ-CIHEAM et des professeurs du Master, en considérant :

  • Les caractéristiques du travail à réaliser : (i) cohérence et faisabilité du projet ; et (ii) concordance entre le thème choisi et la formation préalable du candidat, son insertion professionnelle prévisible ou les exigences de formation ou de production de son pays d'origine
  • Les garanties scientifiques et le profil adéquat du directeur de thèse et de l'institution où le travail sera mené

Au cours du deuxième semestre de la première année académique, l'IAMZ publie les normes pour la présentation des protocoles et ouvre la période pour la soumission des demandes de bourses concernant la deuxième partie du programme.

Thématiques objet de Thèses de Master

Il existe une vaste possibilité de thématiques sur lesquelles réaliser les thèses, dont voici quelques-unes des plus souvent abordées :

  • Effets de la composition du régime et des additifs sur l'absorption des nutriments, les performances productives et les paramètres reproductifs
  • Valeur alimentaire des différents produits et sous-produits
  • Effets de la nutrition sur la qualité des produits
  • Influence de la nutrition sur les paramètres environnementaux
  • Conséquences de la nutrition animale sur la santé et le bien-être des animaux
  • Modélisation en nutrition animale

Exemples de Thèses de Master réalisées

À la suite sont présentées certaines des thèses qui ont été menées lors des dernières années afin de montrer la variété de thématiques, d'encadreurs et d'institutions intervenant dans cette activité de formation :

Titre : Maternal learning and creep-feeding: two strategies determining the post-weaning performance of piglets [Apprentissage maternel et « creep-feeding » : deux stratégies déterminant les performances post-sevrage des porcelets] (2013)
Auteur : Laia Blavi Josa, Vétérinaire, Espagne
Lieu de réalisation : Departament de Ciència Animal i dels Aliments, Nutrició i Alimentació Animal, Facultat de Veterinària, Universitat Autònoma de Barcelona, Espagne
Directeurs de thèse : José Francisco Péréz et David Solá

Titre : Utilización de ensilados de cultivos forrajeros invernales obtenidos con fertilización orgánica alternativos al raigrás italiano en la alimentación de vacas lecheras durante el período de transición [Utilisation d’ensilages de cultures fourragères hivernales obtenus avec fertilisation organique alternative au raygrass italien pour l’alimentation de vaches laitières pendant la période de transition] (2013)
Auteur : Mohamed Benaouda, Vétérinaire, Algérie
Lieu de réalisation : Área de Nutrición, Pastos y Forrajes, Servicio Regional de Investigación y Desarrollo Agroalimentario, Gobierno del Principado de Asturias, Villaviciosa, Espagne
Directeurs de thèse : Fernando Vicente et Adela Martínez

Titre : Effect of dietary soluble fibre and threonine on digestion and growth performance in post-weaning rabbits [Effet de la fibre soluble et de la thréonine sur la digestion et les performances de croissance chez les lapins en post-sevrage] (2013)
Auteur : Cecilia Alexandra Castillo Martínez, Ingénieur Zootechnicien, Equateur
Lieu de réalisation : Departamento de Producción Animal, Escuela Técnica Superior de Ingenieros Agrónomos, Universidad Politécnica de Madrid, Espagne
Directeurs de thèse : Rosa Carabaño et Javier García Alonso

Titre : Efecto del ácido oxálico sobre la fermentación ruminal y la comunidad microbiana del rúmen en ovejas [Effet de l'acide oxalique sur la fermentation ruminale et sur la communauté microbienne du rumen chez les brebis] (2011)
Auteur : Mohamed Ben Bati, Ingénieur Agronome, Maroc
Lieu de réalisation : Departamento de Sistemas de Producción y Sanidad Animal, Estación Agrícola Experimental del León, Consejo Superior de Investigaciones Científicas, León, Espagne
Directeurs de thèse : Pilar de Frutos et Álvaro Belenguer

Titre : Energy utilization in entire, surgically-castrated and immunocastrated male pig [Utilisation énergétique chez les porcs mâles non castrés, castrés chirurgiquement ou immunocastrés] (2011)
Auteur : Enrique Gonzalo Martínez, Agronome, Espagne
Lieu de réalisation : Centre de Recherche de Rennes, Institut National de la Recherche Agronomique, Le Rheu, France
Directeurs de thèse : Jean Noblet et Jacob van Milgen

Titre : Efecto del nivel de aceite de soja sobre el consumo y la digestión de novillos alimentados con ensilaje de sorgo [Effet du niveau d'huile de soja sur la consommation et la digestion chez des taurillons alimentés avec de l'ensilage de sorgho] (2011)
Auteur : Candelaria Ferrer Somaré, Ingénieur Agronome, Argentine
Lieu de réalisation : Área de Producción Animal, Estación Experimental Agropecuaria Manfredi, Instituto Nacional de Tecnología Agropecuaria, Córdoba, Argentine
Directeurs de thèse : María Laura Bernáldez Carranza et Jorge Martínez Ferrer

Titre : Feed intake modeling in dry and lactating Manchega and Lacaune dairy sheep [Modélisation de l'ingestion d'aliments chez les brebis laitières de race Manchega et Lacaune taries ou en lactation] (2010)
Auteur : Manel Ben Khedim, Ingénieur Agronome, Tunisie
Lieu de réalisation : Departamento de Ciencia Animal y de los Alimentos, Facultad de Veterinaria, Universidad Autónoma de Barcelona, Espagne
Directeur de thèse : Gerardo Caja

Titre : Calidad de la canal, la carne y la grasa de cerdos de cruce comercial, cebados en extensivo y sacrificados a pesos elevados [Qualité de la carcasse, de la viande et de la graisse de porcs de croisement commercial, engraissés en extensif et abattus à des poids élevés] (2009)
Auteur : José Antonio Rodríguez Sánchez, Ingénieur Agronome, Espagne
Lieu de réalisation : Unidad de Tecnología en Producción Animal, Centro de Investigación y Tecnología Agroalimentaria, Gobierno de Aragón, Zaragoza, Espagne
Directrice de thèse : M. Ángeles Latorre

Titre : In vitro study of the level and type of carbohydrate supplementation best suited to optimize the concentration of isomers of CLA in dairy cows on pasture [Étude in vitro du niveau et du type les plus adéquats de supplémentation en hydrates de carbone  pour optimiser la concentration en isomères CLA chez les vaches laitières au pâturage] (2009)
Auteur : Hakim Bergoug, Ingénieur Agronome, Algérie
Lieu de réalisation : Departamento de Producción Animal y Ciencia de los Alimentos, Facultad de Veterinaria, Universidad de Zaragoza, Espagne
Directeurs de thèse : Manuel Fondevila et Leticia Abecia

Titre : Effects of dietary cation-anion difference in lactational performances of dairy ewes [Effets de la différence cation-anion du régime sur les performances de lactation chez les brebis laitières] (2009)
Auteur : Andres Schlageter, Vétérinaire, Chili
Lieu de réalisation : Departamento de Ciencia Animal y de los Alimentos, Facultad de Veterinaria, Universidad Autónoma de Barcelona, Espagne
Directeur de thèse : Gerardo Caja