Cerrar Mapa

Master Universitaire en

Aménagement intégré pour le développement rural et la gestion de l'environnement

Édition actuelle : 1e partie : 26 septembre 2016 – 9 juin 2017 / 2e partie : septembre 2017 – juin 2018 ··
Prochaine édition : 1e partie : septembre 2018 – juin 2019 / 2e partie : septembre 2019 – juin 2020

Master Universitaire en

Aménagement intégré pour le développement rural et la gestion de l'environnement

Description générale de l'unité

ECTS : 6
Heures de contact : 63 (38 cours, 25 travaux pratiques)
Heures de travail personnel : 87
Type : Obligatoire
Lieu de déroulement : Institut Agronomique Méditerranéen de Zaragoza
Organisation temporelle
- Cette unité a lieu en première année académique du Master, les thèmes de base d'économie régionale et de marché et d'économie des ressources naturelles ayant lieu à la fin du premier semestre, les thèmes d'économie et de législation environnementale et d'évaluation économique de projets de planification se déroulant au début du deuxième semestre.
- L'évaluation de l'unité est effectuée en un seul examen écrit au cours du deuxième semestre.
Requis et permanence
Il n'y a pas de pré-requis
Méthodes d'enseignement
Combinaison de cours, travaux pratiques, et étude et travail individuel et en groupe.
Langue
Les professeurs délivrent les cours en espagnol ou en anglais. Dans ce dernier cas, la traduction simultanée est assurée vers l'espagnol. La documentation fournie par les professeurs est en espagnol ou en anglais.

 

Présentation de l'unité et contexte dans l'organisation des enseignements

Cette unité procure les connaissances, les critères et les méthodologies qui permettent d'effectuer une analyse économique d'un territoire autant sous une perspective de marché que sous l'angle de l'évaluation des biens et des services, en insistant sur la façon de mener une gestion appropriée des ressources renouvelables et non renouvelables du système et de mettre en place des politiques environnementales efficaces.

 

Compétences

Compétences spécifiques

  • ­CS3 Considérer les processus sociaux et économiques d'une zone et évaluer la répercussion des différentes législations, politiques, actions et activités sur son développement. (axée sur les processus économiques)
  • ­CS4 Caractériser et évaluer les différents sous-systèmes (physique, économique et social) et les éléments qui interagissent dans les zones rurales, et diagnostiquer leurs potentialités et leurs limitations. (axée sur le sous-système économique)
  • ­CS7 Comprendre et évaluer l'utilité de l'application de différentes méthodologies et outils pour la conception de politiques environnementales et de développement, pour l'amélioration de la gestion et pour l'aménagement intégré d'un territoire.

Compétences générales

  • CG1 Intégrer les connaissances scientifiques et techniques et les appliquer de façon critique.
  • ­CG3 Analyser résultats ou stratégies et parvenir à des conclusions permettant de clarifier les problèmes afin d'y trouver une solution.
  • ­CG5 Apprendre et travailler de façon autonome, réagir face à des situations imprévues et réorienter une stratégie si nécessaire.
  • ­CG6 Travailler en groupe et favoriser des attitudes d'échange et de collaboration avec d'autres étudiants, chercheurs et professionnels.
  • ­CG7 Communiquer les raisonnements et les conclusions autant à un auditoire général qu'à un public spécialisé.

 

Résultats d'apprentissage

À l'issue de l'apprentissage de l'unité, l'étudiant :

  • Sait réaliser une analyse permettant une caractérisation économique d'un territoire donné.
  • Connaît les principes de base et les méthodes et techniques pertinentes en économie environnementale et des ressources naturelles, et sait comment estimer la valeur des biens et services environnementaux.
  • Sait appliquer ces principes et méthodes afin de planifier l’utilisation optimale des ressources naturelles renouvelables et non renouvelables et de concevoir et mettre en œuvre des politiques environnementales efficaces
  • Sait évaluer la faisabilité des projets d'aménagement, en considérant aussi bien leurs coûts que leurs bénéfices économiques, sociaux et environnementaux.
  • Identifie les principales institutions internationales et administrations nationales ayant compétence pour la protection de l’environnement, sait évaluer les différentes formules d’intervention émanant aussi bien de l’administration que du secteur privé et connaît la législation environnementale en vigueur.

 

Contenu

  • Introduction au fonctionnement des marchés
  • Fondements de l'économie régionale
  • Économie de l'environnement et des ressources naturelles
    • Introduction à l'économie du bien-être
    • Introduction à l'analyse coût-bénéfice
    • Économie des ressources naturelles
    • Économie environnementale
    • Étude de cas : évaluation des ressources naturelles en Méditerranée
  • Évaluation économique de projets de planification
  • Législation environnementale

 

Activités d'apprentissage

Activité d'apprentissage 1 : Cours magistraux combinés à des études de cas et des exemples
ECTS : 4
Heures : 101
Pourcentage en contact : 38%

Activité d'apprentissage 2 : Résolution d'exercices et de problèmes, en effectuant :
- des exercices sur l'économie des marchés basés sur l'analyse de situations, calculs et représentations graphiques. Les étudiants disposent d'exercices résolus qui leur servent de base pour la réalisation des exercices proposés.
- prospection d'indicateurs d'intérêt pour des études d'économie régionale et pour l'analyse et l'interprétation de données économiques qualitatives et quantitatives.
- application de la méthodologie de l'analyse coût-bénéfice en délimitant et en évaluant les bénéfices et les coûts, et en considérant  les critères de décision disponibles, le choix du taux d'actualisation, et l’incorporation du risque et des effets redistributifs possibles dans l'analyse.
- analyse de situations et résolution graphique et chiffrée d'exercices sur l'économie du bien-être.
- application d'Excel Solver pour l'optimisation de la résolution chiffrée de problèmes liés à la gestion des ressources naturelles.
- analyse à l'aide de procédures d'estimation paramétriques et non paramétriques des réponses obtenues dans le cadre d'une enquête d'évaluation contingente réelle, pour estimer le changement de bien-être de la société suite à un programme concret de restauration forestière.
- application de la méthode de choix multi-attributs pour mesurer le changement de bien-être de la société comme conséquence du changement de différents attributs environnementaux dérivé d'un programme concret de restauration forestière, en se basant sur les données d'une enquête réelle.
- exercices d'identification, de mesure et d'évaluation des coûts et des bénéfices pour l'évaluation économique de projets.
Les étudiants travaillent individuellement ou en groupes de deux pour la résolution des exercices
ECTS: 1,8
Heures : 44
Pourcentage en contact : 55%

Activité d'apprentissage 3 : Séminaire pour commenter des articles académiques et pour débattre en groupe sur des projets d'investissement public auxquels on a appliqué l'analyse coût-bénéfice.
ECTS: 0,2
Heures : 5
Pourcentage en contact : 20%

 

Méthodes d'évaluation

Système d'évaluation 1 : Examens écrits, composés à partir de questions préparées par les différents professeurs de l'unité. Il s'agit de questions concrètes et rédactionnelles brèves et d'exercices à résoudre tels que ceux réalisés lors des sessions pratiques d'exercices et de séminaire.
Pour l'examen écrit les questions sont notées d'après la précision conceptuelle et technique de la réponse et la démarche du raisonnement, et les exercices sont notés selon la compréhension de la méthodologie et la validité des résultats.
Pondération : 100% de la note finale de l'unité

 

Professeurs

Fernando ARBUÉS, Univ. Zaragoza (Espagne)
Eduardo BANDRÉS, Univ. Zaragoza (Espagne)
Raúl BREY, Univ. Pablo Olavide, Sevilla (Espagne)
Amor DÍEZ-TICIO, Univ. Zaragoza (Espagne)
María Jesús MANCEBÓN, Univ. Zaragoza (Espagne)
Joaquín OLONA, QUASAR CONSULTORES, Zaragoza (Espagne)
Daniel RONDEAU, Univ. Victoria (Canada)
Beatriz SETUAIN, Univ. Zaragoza (Espagne)