Cerrar Mapa

Master Universitaire en

Aménagement intégré pour le développement rural et la gestion de l'environnement

Édition actuelle : 1e partie : 26 septembre 2016 – 9 juin 2017 / 2e partie : septembre 2017 – juin 2018 ··
Prochaine édition : 1e partie : septembre 2018 – juin 2019 / 2e partie : septembre 2019 – juin 2020

Master Universitaire en

Aménagement intégré pour le développement rural et la gestion de l'environnement

Édition actuelle : 1e partie : 26 septembre 2016 – 9 juin 2017 / 2e partie : septembre 2017 – juin 2018 ··
Prochaine édition : 1e partie : septembre 2018 – juin 2019 / 2e partie : septembre 2019 – juin 2020

Intérêt de la formation

L'utilisation de l'espace rural et la gestion des ressources naturelles dans les pays méditerranéens ne peuvent être menées à bien par simple transposition d'options mises au point pour d'autres systèmes écologiques. Les propositions et les solutions que l'on adopte dans chaque situation doivent être fondées sur une analyse individualisée des composantes naturelles, économiques et sociales qui interviennent, ainsi que sur une prévision du fonctionnement dynamique du système mis en œuvre. Ceci exige que les professionnels soient capables de réaliser une approche globale et intégratrice des ressources, et, d'autre part, qu'ils aient pleine connaissance des fondements, des possibilités et des contraintes que les techniques modernes d'évaluation des ressources et de gestion de l'information offrent aux décideurs.  

Le programme du Master est conçu pour former des professionnels en matière d'aménagement pour le développement du milieu rural et la gestion de l'environnement à travers l'analyse et l'intégration des composantes naturelles, économiques et sociales qui configurent les systèmes ruraux, et l'application de techniques modernes d'évaluation des ressources et de gestion de l'information en tant qu'outils pour la prise de décision quant à l'aménagement de l'espace rural. Le profil de spécialisation conféré par cette formation permet aussi bien d'assumer des responsabilités techniques dans ce domaine que de mener une recherche scientifique de haut niveau.

Les objectifs pédagogiques du Master consistent à procurer :

  • Les bases et les principes qui régissent le comportement des systèmes et de leurs sous-systèmes physique, socio-économique, légal et institutionnel correspondants, ainsi qu'un savoir-faire concernant les méthodes et les techniques applicables lors des différentes étapes d'un projet d'aménagement rural.
  • Des critères pour identifier et intégrer les différentes composantes et sous-systèmes d'un système rural, et pour évaluer les avantages et les limitations d'une série de stratégies et de méthodologies permettant une meilleure gestion des espaces ruraux et pouvant contribuer à leur développement.
  • Des compétences pour concevoir, développer et évaluer des projets d'aménagement intégré dans différents milieux et sous conditions diverses, en tenant compte des différentes alternatives d'utilisation du territoire, en estimant leur faisabilité et leur pertinence en fonction de la situation de départ, des objectifs du projet et des limitations environnementales et socio-économiques.
  • Une expérience quant à la planification et au développement de projets d'initiation à la recherche en matière d'aménagement intégré des zones rurales, en travaillant de façon autonome sous la supervision d'un encadreur, les résultats de ces projets devant être potentiellement publiables.
  • Une maîtrise de l'information scientifique et technique liée à la recherche menée, un savoir-faire concernant l'utilisation de techniques et de méthodologies appropriées à cette recherche et une capacité d'évaluer objectivement la signification des résultats obtenus et des conclusions atteintes.
  • Des compétences pour communiquer les raisonnements et les conclusions des travaux dirigés menés individuellement ou en groupe, pour mettre au point des documents d'information ou de synthèse, et pour préparer et présenter des communications orales à exposer et soutenir face à un auditoire.
  • Des aptitudes et attitudes pour le travail en équipe multidisciplinaire et interculturelle.

Profil de sortie
Pour les diplômés de ce Master les débouchés concernent les départements liés à l'environnement, à l'aménagement et au développement au sein des administrations, ainsi que les entreprises de conseil technique, les entreprises de gestion de l'environnement, les divisions œuvrant dans le domaine de l'environnement chez les grandes corporations industrielles, la recherche et l'enseignement.

Information concernant les étudiants
Les étudiants du Master proviennent principalement des pays méditerranéens membres du CIHEAM (Albanie, Algérie, Égypte, Espagne, France, Grèce, Italie, Liban, Malte, Maroc, Portugal, Tunisie et Turquie), mais aussi d'ailleurs, en particulier d'Europe et d'Amérique Latine.

Sur les 10 dernières éditions du Master, le nombre d'étudiants a été de 243 en provenance de 31 pays :

  • Pays méditerranéens membres du CIHEAM : Albanie, Algérie, Égypte, Espagne, France, Grèce, Italie, Liban, Malte, Maroc, Portugal, Tunisie, Turquie
  • Autres pays méditerranéens : Palestine, Syrie
  • Autres pays européens : Allemagne, Royaume-Uni
  • Pays d'Amérique Latine : Argentine, Bolivie, Chili, Colombie, Équateur, Guatemala, Haïti, Mexique, Nicaragua, Pérou, Uruguay, Venezuela
  • Autres pays : Mauritanie, Roumanie

Caractéristiques et organisation

Ce Master est un Master officiel du système universitaire espagnol dans le contexte de l'Espace Européen de l'Enseignement Supérieur. Le Master, à fort caractère international, est délivré depuis 1976, son contenu étant mis à jour et révisé lors de chaque nouvelle édition.

Durée, modalité et régime d'études

Le Master se déroule sur 2 ans (120 ECTS) en mode présentiel et à temps complet. Le Master commence tous les deux ans, par conséquent les candidats ne peuvent s'y inscrire que de façon biennale.

Le système de crédits est conforme au Système Européen de Transfert de Crédits (ECTS), selon lequel un crédit est égal à 25 heures de travail total (y compris les cours théoriques et pratiques, les travaux dirigés, la préparation et la réalisation des évaluations, et le travail individuel ou en groupe). Le nombre total d'heures de travail par année académique est de 1 500.

Pour accéder à la deuxième partie du Master il est nécessaire d'avoir validé avec succès la première partie et de présenter, en accord avec les encadreurs, les protocoles de travail correspondants aux activités de formation composant la deuxième partie (Practicum et Travail de fin de Master).

L’intervalle de temps entre la date d'inscription à la première partie du Master et celle de l’obtention du titre de Master of Science ne peut excéder quatre ans. Des dérogations spéciales pourront être accordées dans des cas exceptionnels dûment justifiés.

Direction scientifique et coordination académique

La direction scientifique du Master est assurée par Guy Engelen (Flemish Institute for Technological Research, Belgique), Juan F. Bellot (Universidad de Alicante, Espagne) et Rosario Fanlo (Coordinatrice du Master à l'Universitat de Lleida, Espagne).

Un coordinateur technique (María Teresa Aguinaco) appartenant au personnel de l'IAMZ est rattaché au programme Master, chargé de superviser tous les aspects relatifs à la réalisation du Master et d'assurer le suivi du programme au quotidien. Le coordinateur écoute les suggestions et les réclamations des étudiants et sert de relais entre ces derniers, les directeurs scientifiques, les professeurs, l'administration de l'IAMZ et la Commission d'Études UdL/IAMZ-CIHEAM du Master.

Les professeurs disposent, pendant leurs cours, d'un certain temps à consacrer aux travaux dirigés et à l'éclaircissement de doutes. En ce qui concerne les professeurs invités, l'IAMZ facilite à tout moment leur contact avec les étudiants tout au long du programme, même s'ils ne sont plus présents en personne.

Pour le développement des projets d'aménagement intégré, les étudiants ont des encadreurs qui supervisent le déroulement des travaux, qui les conseillent quant à la définition du plan de travail et au choix et à l'application de méthodes et de techniques, qui les appuient pour connaître les sources d'information et pour contacter des experts, et qui les orientent pour la préparation des présentations lors des différentes étapes du projet. Ils reçoivent également, de la part de différents professeurs, une formation spécifique sur les sources de données, la dynamique de groupes et la méthodologie de diagnostic, ainsi que des conseils sur l'application directe à la zone d'étude des critères, des méthodes et des techniques traités pendant les cours.

Pour le choix du Practicum et du travail de recherche à réaliser lors de la deuxième partie du Master, les étudiants, si besoin est, sont guidés par les conseils des directeurs scientifiques du Master, du coordinateur technique du Master et de la Commission d'Études UdL/IAMZ-CIHEAM du Master ; ils sont également aidés quant au choix de l'encadreur du Practicum, du directeur du projet de recherche et des institutions les plus pertinentes pour mener ces activités. Les institutions organisatrices du Master proposent également des thématiques liées à leur domaine de recherche ou à d'autres thèmes d'intérêt préalablement fixés en accord avec les institutions collaboratrices.

Pour la réalisation du Practicum et du travail de recherche, chaque étudiant est orienté et conseillé par l'encadreur du Practicum et le directeur du projet de recherche, qui doit posséder le titre de docteur et être renommé dans le domaine choisi.

 

Compétences acquises dans le cadre de cette formation

Compétences générales

  • CG1 Intégrer les connaissances scientifiques et techniques et les appliquer de façon critique.
  • CG2 Effectuer des recherches d'informations scientifiques et/ou techniques et les soumettre à un traitement sélectif.
  • CG3 Analyser résultats ou stratégies et parvenir à des conclusions permettant de clarifier les problèmes afin d'y trouver une solution.
  • CG4 Prendre des décisions et générer de nouvelles idées et connaissances dans le cadre de systèmes complexes.
  • CG5 Apprendre et travailler de façon autonome, réagir face à des situations imprévues et réorienter une stratégie si nécessaire.
  • CG6 Travailler en groupe et favoriser des attitudes d'échange et de collaboration avec d'autres étudiants, chercheurs et professionnels.
  • CG7 Communiquer les raisonnements et les conclusions autant à un auditoire général qu'à un public spécialisé.
  • CG8 Rédiger des documents de présentation et synthèse, préparer et présenter des communications orales et les soutenir.

Compétences spécifiques

  • CE1 Comprendre la complexité des facteurs qui caractérisent les zones rurales et qui déterminent leur évolution et leur développement durable.
  • CE2 Identifier la diversité physique, paysagère et biologique d'une zone, comprendre les processus productifs, aussi bien ceux du milieu naturel que ceux de la production agricole, et estimer leur durabilité.
  • CE3 Considérer les processus sociaux et économiques d'une zone et évaluer la répercussion des différentes législations, politiques, actions et activités sur son développement.
  • CE4 Caractériser et évaluer les différents sous-systèmes (physique, économique et social) et les éléments qui interagissent dans les zones rurales, et diagnostiquer leurs potentialités et leurs limitations.
  • CE5 Appliquer les principes, méthodes et techniques à l'analyse spatiale et socio-économique d'un territoire et prévoir les changements les plus probables au fil du temps.
  • CE6 Planifier des options visant à la conservation et à la gestion du milieu physique, à l'amélioration de la production agricole et à la dynamisation socio-économique des zones rurales tout en garantissant la durabilité de leurs systèmes.
  • CE7 Comprendre et évaluer l'utilité de l'application de différentes méthodologies et outils pour la conception de politiques environnementales et de développement, pour l'amélioration de la gestion et pour l'aménagement intégré d'un territoire.
  • CE8 Reconnaître l'importance de la participation de la société aux projets d'aménagement pour le développement des zones rurales, et appliquer des méthodologies et des techniques pour favoriser cette participation.
  • CE9 Assigner les utilisations du sol et évaluer les impacts éventuels de ces utilisations sur le territoire.
  • CE10 Proposer des alternatives de développement et de gestion pouvant apporter des solutions aux problèmes des zones rurales, ainsi que des bénéfices sociaux, environnementaux et/ou économiques, en considérant si leur mise en place est faisable.
  • CE11 Planifier des projets de recherche, en fixant leurs objectifs ainsi que les différentes étapes à réaliser.
  • CE12 Évaluer l'adéquation de méthodes et de techniques potentiellement applicables dans le cadre d'un projet de recherche préalablement défini en matière d'aménagement intégré, et savoir utiliser les techniques les plus appropriées.
  • CE13 Concevoir et conduire les expérimentations nécessaires dans le cadre d'une recherche liée à l'aménagement intégré, obtenir des résultats et les analyser, et dégager des conclusions en estimant leur signification.

Compétences transversales

  • CT IAMZ-CIHEAM Savoir évoluer dans un milieu multidisciplinaire et multiculturel.
  • CT1UdL Savoir s'exprimer oralement et par écrit.
  • CT2UdL Maîtrise d'une langue étrangère.
  • CT3UdL Maîtrise des technologies de l'information et de la communication.
  • CT4UdL Respect des droits fondamentaux concernant l'égalité entre hommes et femmes, la promotion des Droits de l'Homme, et une culture de paix et de valeurs démocratiques.

 

Structure des cours

Le programme est structuré en deux parties. La première partie (60 ECTS) présente une orientation professionnelle et comprend des cours théoriques et des séances pratiques, de l'étude et du travail individuel et en groupe, et des visites techniques. Lors de cette partie, en plus des professeurs de l'UdL, interviennent également des professeurs invités renommés pour leur expérience, provenant d'institutions internationales et d'universités, de centres de recherche, de services des administrations et d'entreprises privées de divers pays. La deuxième partie (60 ECTS) constitue une initiation à la recherche, où sont appliqués de façon critique les connaissances, les compétences et le savoir-faire acquis lors de la première partie, au traitement de problèmes réels liés à l'aménagement et à la gestion environnementale des zones rurales. Cette partie du Master est menée au sein de l'UdL ou dans des universités, des centres de recherche ou des entreprises privées de grand prestige, généralement en Espagne ou dans le pays d'origine de l’étudiant, sous la supervision d'un encadreur de Practicum et d'un directeur du projet de recherche, possédant le titre de docteur ainsi qu'expérience et prestige dans le domaine objet de la recherche.

Pour connaître le détail de chaque unité consulter la rubrique Structure des cours et guide des unités d’enseignement.

Première partie du programme

Unité 1. Aménagement pour un développement rural durable (4 ECTS)
L'étudiant est introduit à la compréhension des zones rurales, à leur complexité et aux facteurs qui conditionnent et qui dynamisent leur développement, et à l'aménagement intégré de ces zones à différentes échelles spatiales et temporelles. L'approche système est présentée comme étant le cadre le plus approprié pour mettre en place un aménagement intégré, et les principales méthodologies utilisées pour réaliser l'aménagement sont passées en revue, en insistant spécialement sur celles utilisées pour mener le projet d'aménagement visé à l’Unité 8.

Unité 2. Ressources naturelles (5 ECTS)
Cette unité présente la caractérisation des éléments du milieu naturel - eau, sol, climat et végétation - ainsi que leur rôle et les interrelations dans le système à différentes échelles, en incluant des exemples permettant d'analyser les interactions et de fournir des éléments pour la gestion de ces ressources.

Unité 3. Systèmes naturels et systèmes de production agricole (7 ECTS)
Cette unité comporte trois parties. Dans la première sont abordées les causes et les conséquences de l'hétérogénéité du territoire et l'interaction entre les configurations spatiales et les processus écologiques, en introduisant les méthodes quantitatives utilisées pour l'analyse de la dynamique du paysage rural. La deuxième partie est axée sur les composantes et les processus des systèmes naturels et des systèmes de production agricole en abordant les différents systèmes de gestion et l'analyse de leur durabilité. Lors de la troisième partie sont étudiées la biodiversité, la conservation des espèces et la protection des espaces, et des lignes directrices sont procurées pour la sélection des aires protégées, l'attribution des utilisations et la gestion.

Unité 4. Économie et politiques environnementales (6 ECTS)
Cette unité procure les connaissances, les critères et les méthodologies qui permettent d'effectuer une analyse économique d'un territoire autant sous une perspective de marché que sous l'angle de l'évaluation des biens et des services, en insistant sur la façon de mener une gestion appropriée des ressources renouvelables et non renouvelables du système et de mettre en place des politiques environnementales efficaces.

Unité 5. Socio-économie du milieu rural et politiques de développement (5 ECTS)
Sont présentées les méthodologies pour la caractérisation et l'analyse socio-économique des zones rurales, en envisageant la transformation rurale et agricole dans le contexte de la mondialisation et en analysant les processus de développement dans les pays développés en en développement. L'importance de la participation sociale aux processus et aux plans de développement est mise en exergue, et le rôle des politiques agricoles et de développement est analysé comme facteur pour dynamiser les zones rurales et favoriser l'établissement d'alternatives viables de développement, telles que le tourisme rural.

Unité 6. Analyse spatiale et socio-économique (9 ECTS)
Cette unité apporte les connaissances et le savoir-faire concernant les principaux outils employés pour l'analyse spatiale et socio-économique d'un territoire : l'analyse cartographique, les systèmes d'information géographique et la gestion de bases de données numériques, la télédétection et son application à la gestion des ressources naturelles, et l'analyse de données statistiques socio-économiques. L’unité présente une approche éminemment pratique centrée sur l'utilisation des techniques, la connaissance de leurs avantages et de leurs limitations, et l'interprétation des résultats obtenus.

Unité 7. Assignation des utilisations du sol et modélisation (9 ECTS)
Sont présentées les méthodologies utilisées dans le cadre des projets d'aménagement pour la compréhension de systèmes complexes et la prévision de leur évolution dans le temps. Les méthodologies utilisées pour le choix des alternatives d'utilisations du sol et pour l'évaluation de leurs impacts sont aussi examinées. L'utilité de certaines de ces méthodologies est également analysée, en particulier la modélisation, comme outils pour la conception de politiques d'aménagement spatial et comme support pour la mise au point de stratégies de gestion.

Unité 8. Projet de planification intégrée (15 ECTS)
Cette unité représente l'application des connaissances, critères et techniques acquis lors des unités précédentes à la planification intégrée d'une zone réelle. Les étudiants travaillent en groupe sous la direction d'un encadreur et acquièrent une expérience pratique concernant la conception et le développement de projets. L’unité comprend 3 matières : Inventaire (4 ECTS), Diagnostic du milieu physique, social et économique (4 ECTS), et Génération et évaluation d'alternatives et plan d'action (7 ECTS).

Deuxième partie du programme

Unité 9. Introduction à la recherche (30 ECTS)
Cette unité est divisée en deux matières. La première “Outils fondamentaux pour l'élaboration de documents et de publications scientifico-techniques” (6 ECTS) assure des capacités pour l'écriture, la composition et la révision de textes techniques et scientifiques, et pour l'établissement et l'utilisation de bases de données de références bibliographiques. La deuxième matière “Practicum en Aménagement Rural” apporte les connaissances, le savoir-faire et les attitudes qui seront ensuite nécessaires à la planification et à la réalisation de projets professionnels ou de recherche sur un thème donné dans le cadre de la spécialité du Master. Le thème du Practicum est choisi en fonction de l'intérêt de formation et professionnel du candidat, et cette matière peut être effectuée dans différentes universités, centres de recherche et entreprises privées collaborant à cette partie du programme. Il s'agit d'un séjour professionnel pratique où l'étudiant, sous la supervision d'un encadreur, travaille et apprend de façon autonome et bénéficie de son insertion dans le groupe de travail. La formation est centrée sur la compréhension des objectifs scientifico-techniques des recherches ou travaux menés par l'équipe d'accueil sur le thème choisi pour le Practicum, sur le maniement de l'instrumentation et de l'équipement utilisés par cette équipe, sur l'identification des sources de connaissances les plus pertinentes pour le thème et sur la planification efficace du travail.

Unité 10. Travail fin de Master (Thèse de Master) (30 ECTS)
Elle représente l'application de la formation acquise antérieurement à la réalisation d'un projet de recherche original sur un thème spécifique, dans le domaine où l'étudiant a effectué l’Unité “Introduction à la recherche”, les données de ce travail devant être potentiellement publiables. L'étudiant reçoit formation et supervision afin de maîtriser l'application des techniques et des méthodes choisies pour la recherche, et d'apprécier objectivement la signification des résultats et des conclusions obtenus. De même, l'étudiant obtient la formation nécessaire pour mettre au point un document écrit sur le projet réalisé et pour présenter et soutenir oralement les résultats de la recherche devant un jury de qualification.

Programmation

Première partie du Master (première année académique)

Elle commence normalement au début du mois d'octobre et prend fin au début du mois de juin. L’horaire de cette partie occupe les matinées et les après-midi, avec deux périodes de vacances : Noël (3 semaines) et Pâques (2 semaines). Les dates exactes sont fixées chaque année en fonction de la planification annuelle de l'année académique et sont annoncées à l'avance.

Les Unités 1 à 5 se déroulent de façon séquentielle, toutefois certains thèmes de base des Unités 4 et 5 sont délivrés en avance pour permettre la réalisation rationnelle des différentes étapes du projet de planification objet de l’Unité 8. L’Unité 6, qui sert d'appui pour compléter les premières étapes de l’Unité 8, est développée au cours du premier semestre. L’Unité 8, application de la formation reçue lors des différentes unités de la première année académique, se déroule sur les deux semestres. Pour connaître le calendrier spécifique de chaque unité, consulter la rubrique Structure des cours et guide des unités d’enseignement.

Deuxième partie du Master (deuxième année académique)

La matière “Outils fondamentaux pour l'élaboration de documents et de publications scientifico-techniques” se déroule à la fin de la première partie du Master sur deux semaines. Le Practicum en Aménagement Rural et le Travail fin de Master (Thèse de Master) ont lieu pendant le troisième et le quatrième semestre, leur durée totale étant conjointement de 10 mois au maximum. Le Practicum commence normalement au début septembre, cependant, en fonction du protocole de travail fixé ou de la disponibilité de l'encadreur et de l'institution d'accueil, le début peut être légèrement retardé ou avancé sur avis favorable de la Commission d'Études UdL/IAMZ-CIHEAM du Master. Puisque cette partie du programme [Practicum et Travail fin de Master (Thèse de Master)] se déroule dans des institutions collaboratrices (universités, centres de recherche ou entreprises privées), l'horaire de travail et le calendrier des jours fériés s'adaptent aux conditions spécifiques de ces institutions.

 

Langues

Avant d'entamer la première partie du Master, lors des mois de juillet à septembre, un cours intensif d'apprentissage de la langue espagnole est organisé pour les étudiants ne maîtrisant pas cette langue (pour plus de renseignements consulter le point “Cours d'espagnol” dans la rubrique Information pratique pour les étudiants. Pour prendre connaissances des pré-requis spécifiques de connaissance de langue voir la rubrique Accès, admission et bourses.

Lors de la première partie du programme, pour les Unités 1 à 7, les professeurs font les cours en espagnol ou en anglais. Dans ce dernier cas la traduction simultanée vers l'espagnol est assurée. La documentation fournie par les professeurs est en espagnol ou en anglais. Les examens écrits peuvent être faits en espagnol, en anglais ou en français. Pour l’Unité 8 les étudiants rédigent en groupe les documents du projet en espagnol ; les présentations orales et la soutenance de cette unité peuvent être faites en espagnol, en anglais ou en français.

Lors de la deuxième partie du programme, pour le Practicum de l’Unité 9, les enseignements délivrés par les encadreurs se font en espagnol, cependant, sur accord entre l'étudiant, l'encadreur et son équipe de travail, cet apprentissage peut se faire dans une autre langue, en particulier lorsque la formation a lieu hors Espagne. Les rapports périodiques peuvent être présentés en espagnol, en anglais ou en français. L'examen oral devant le jury peut être réalisé également en espagnol, en anglais ou en français. Pour l’Unité 10 les étudiants peuvent rédiger le document de la thèse et effectuer la présentation orale et la soutenance dans n'importe laquelle des trois langues : espagnol, anglais ou français.

Professeurs de la première partie du Master

La qualité des enseignants est une garantie du niveau élevé des enseignements et de l'actualisation des thèmes abordés. La diversité de leur provenance, autant du point de vue géographique qu'institutionnel, contribue au dynamisme des cours et permet aux étudiants de confronter des théories, des méthodes et des résultats différents.

Lors de la dernière édition du Master, un nombre de 55 professeurs de 7 pays ont participé, provenant de :

Universités : Canada : University of Victoria ; Espagne : Universidad de Alicante, Universitat Autònoma de Barcelona, Universitat de Barcelona, Universidad de Córdoba, Universitat de Lleida, Universidad de Zaragoza, Universidad Pablo de Olavide de Sevilla, Universidad Politécnica de Madrid, Universitat Politècnica de València, Universidad Rey Juan Carlos ; Hollande :  Delft University of Technology, Eindhoven University of Technology ; Irlande : University College Cork ; Portugal : Universidade do Algarve, Universidade Técnica de Lisboa ; Porto Rico : Universidad de Puerto Rico.

Centres de recherche : Consejo Superior de Investigaciones Científicas (CSIC), European Topic Centre/Univ. Málaga (Espagne), Flemish Institute for Technological Research NV (VITO) (Belgique).

Administrations publiques espagnoles : Instituto Aragonés de Estadística (IAE-GA).

Entreprises et autres entités privées : Centro de Desarrollo del Somontano (CEDER Somontano) (Espagne), DENDROS S.L. (Espagne), ECAS (Espagne), ESTEYCO (Espagne), Grupo TYPSA (Espagne), Koan Consulting S.L. (Espagne), PANTOPICON (Hollande), PCRASTER (Hollande), Prímula Asesores (Espagne), QUASAR S.A. (Espagne), Sociedad Aragonesa de Gestión Medioambiental (SARGA) (Espagne).

Pour connaître en détail les professeurs qui délivrent chaque unité, consulter la rubrique Structure des cours et guide des unités d’enseignement.

Travail fin de Master (Thèse de Master)

Choix des thèmes pour la thèse de Master

Le choix du thème revient à l’étudiant lui-même en fonction de ses intérêts de formation. L'étudiant peut demander à être conseillé quant au choix de l'encadreur et de l'institution qui conviennent le mieux au projet qu'il souhaite réaliser. Les institutions organisatrices proposent également des thématiques liées aux activités de recherche coopérative qu'elles coordonnent ou à d'autres thèmes d'intérêt préalablement convenus avec des institutions collaboratrices. Le thème de la thèse portera sur le domaine où l'étudiant a développé le Practicum de l’Unité “Introduction à la recherche”

Centres où sont menées les thèses

La réalisation du travail est effectuée au sein d'institutions accréditées (universités, centres de recherche ou entreprises privées) généralement en Espagne ou dans le pays d'origine de l’étudiant, sous la direction scientifique d'un chercheur renommé possédant le titre de docteur. L’étudiant doit, avec la conformité de son directeur de thèse, informer régulièrement la Commission d'Études UdL/IAMZ-CIHEAM du Master concernant le déroulement et l'avancement du travail.

La collaboration qui est entretenue avec de nombreuses institutions de prestige sur les différents thèmes de la spécialité du Master pour la réalisation des thèses de Master est fondamentale pour le succès du programme. Les étudiants effectuent leur formation dans une ambiance de recherche en équipe, où d'excellents moyens et conseils sont mis à leur disposition, et l'expérience ainsi obtenue lors de cette période ne se limite pas à l'acquisition de connaissances et de savoir-faire pratique, mais les introduit de plain-pied dans la réalité professionnelle.

Pré-requis

Afin de pouvoir suivre cette unité (de même que pour l’Unité 9) l'étudiant doit avoir réussi à la première partie du Master et avoir présenté un protocole de travail accepté par un directeur de thèse. Le protocole doit être examiné par un comité d'évaluation formé par la Commission d'Études UdL/IAMZ-CIHEAM et des professeurs du Master, en considérant :

  • Les caractéristiques du travail à réaliser : (i) cohérence et faisabilité du projet ; et (ii) concordance entre le thème choisi et la formation préalable du candidat, son insertion professionnelle prévisible ou les exigences de formation ou de production de son pays d'origine
  • Les garanties scientifiques et le profil adéquat du directeur de thèse et de l'institution où le travail sera mené

Au cours du deuxième semestre de la première année académique, l'IAMZ publie les normes pour la présentation des protocoles et ouvre la période pour la soumission des demandes de bourses concernant la deuxième partie du programme.

Thématiques objet de Thèses de Master

Il existe une vaste possibilité de thématiques sur lesquelles réaliser les thèses, dont voici quelques-unes des plus souvent abordées :

  • Application de différentes méthodes et techniques à l'aménagement rural et à la gestion de l'environnement
  • Propositions d'aménagement intégré ou partiel de zones naturelles ou rurales
  • La production agricole et son interaction avec le milieu naturel ou social dans les zones rurales
  • Étude du milieu physique, des interrelations de ses composantes et de leur effet sur certains aspects tels que la gestion de l'eau ou les processus de désertification
  • Études forestières telles que l'impact des incendies ou la régénération des zones brûlées
  • Études socio-économiques sur l'utilisation des ressources naturelles ou la répercussion de certaines activités sur la durabilité de la production et le développement rural

Exemples de Thèses de Master réalisées

À la suite sont présentées certaines des thèses qui ont été menées lors des dernières années afin de montrer la variété de thématiques, d'encadreurs et d'institutions intervenant dans cette activité de formation :

Titre : Capital social y desarrollo territorial: redes sociales, liderazgo y estructuras de poder en las nuevas dinámicas rurales. Análisis de casos en los grupos LEADER PRODESE (Cuenca) y PORTMADER (Castellón) [Capital social et développement territorial : réseaux sociaux, “leadership” et structures de pouvoir dans les nouvelles dynamiques rurales. Analyse de cas pour les groupes LEADER PRODESE (Cuenca) et PORTMADER (Castellón)] (2014)
Auteur: Cristina Herráiz, Géographe, Espagne
Lieu de réalisation : Departamento de Geografía, Universidad de Valencia, Espagne
Directeur de thèse : Javier Esparcía

Titre : Transboundary water management under climate change: the Tagus River Basin (Spain/Portugal) [Gestion transfrontalière de l’eau sous changement climatique : le bassin du Tage (Espagne/Portugal)] (2014)
Auteur: Nadine Sahouri, Ingénieur environnemental, Palestine
Lieu de réalisation : Departamento de Ingeniería Civil: Hidráulica y Energética, Universidad Politécnica de Madrid; et Basque Centre for Climate Change (BC3), Bilbao, Espagne
Directeurs de thèse : Luis Garrote et Marc Neumann

Titre : Food sovereignty indicators in Mediterranean Basin countries and comparative analysis with other indicators of development and sustainability [Indicateurs de souveraineté alimentaire dans les pays du bassin méditerranéen et analyse comparative avec d’autres indicateurs de développement et de durabilité] (2012)
Auteur: Nesat Comak, Économiste, Turquie
Lieu de réalisation : Centro de Investigación en Economía y Desarrollo (CREDA-UPC-IRTA), Barcelona, Espagne
Directeur de thèse : Marta Guadalupe Rivera

Titre : Aplicación de los SIG al estudio integral de las energías renovables en la comarca de la Sierra de Alcaraz y el Campo de Montiel (Albacete) [Application des SIG à l’étude intégrale des énergies rénouvelables dans la Comarca de Sierra de Alcaraz et de Campo de Montiel (Albacete)] (2012)
Auteur: Stefan Georg Fritz, Sciences environnementales, Allemagne
Lieu de réalisation : Centro de Investigaciones Energéticas, Medioambientales y Tecnológicas, Madrid, Espagne
Directeur de thèse : Javier Domínguez

Titre : Patrones espacio-temporales de desertificación en las zonas esteparias del centro del Valle del Ebro: identificación mediante imágenes Landsat (1984-2009) [Tendances spatio-temporelles de désertification dans les zones steppiques du centre de la vallée de l’Èbre : identification par images Landsat (1984-2009)] (2010)
Auteur : Zouber Ben Mohamed Aidel, Ingénieur Agronome, Algérie
Lieu de réalisation : Instituto Pirenaico de Ecología, CSIC, Zaragoza, Espagne
Directeurs de thèse : Vicente Serrano, Sergio Martín et Teodoro Lasanta

Titre : Dinámicas territoriales en municipios rurales de la región de Chaouia-Ouardigha, Marruecos [Dynamiques territoriales dans les municipalités rurales de la región de Chaouia-Ouardigha, Maroc] (2010)
Auteur : Abdelali Dahhani, Économiste, Maroc
Lieu de réalisation : Departamento de Economía, Sociología y Política Agraria, Universidad de Córdoba, Espagne
Directeurs de thèse : Felisa Ceña et Eduardo Ramos

Titre : Relationships between primary and secondary growth in a Mediterranean ring-porous oak (Quercus faginea) along a climatic gradient [Relations entre la croissance primaire et secondaire chez le chêne à pores en anneaux méditerranéen (Quercus faginea) le long d’un gradient climatique] (2009)
Auteur : Arben Alla, Ingénieur forestier, Albanie
Lieu de réalisation : Instituto Pirenaico de Ecología, CSIC, Zaragoza, Espagne
Directeurs de thèse : Jesús J. Camarero et Gabriel Montserrat

Titre : Funcionamiento hidrogeológico y aplicación de indicadores de sostenibilidad en el sistema acuífero de Alfamén (Zaragoza) [Fonctionnement hydrogéologique et application d’indicateurs de durabilité dans le système aquifère d’Alfamen (Zaragoza)] (2008)
Auteur : Doulo Traore, Géographe, Mauritanie
Lieu de réalisation : Oficina de Proyectos de Zaragoza, Instituto Geológico y Minero de España, Zaragoza, Espagne
Directeur de thèse : Luis J. Lambán

Titre : Series temporales de cobertura y uso del suelo. Índices de cambio, relación cambio-estructura paisajística y consistencia de la serie [Séries temporelles de couverture et d’utilisation du sol. Indices de changement, relation changement-structure du paysage et consistance de la série] (2007)
Auteur : Rachid Hamaina, Topographe, Maroc
Lieu de réalisation : Estación Experimental de Zonas Áridas, Consejo Superior de Investigaciones Científicas, Almería, Espagne
Directeur de thèse : Gabriel del Barrio

Titre : A methodological approach to evaluate agricultural vulnerability to drought. A comparative study in Morocco and Spain [Une approche méthodologique pour évaluer la vulnérabilité agricole à la sécheresse. Étude comparative Maroc-Espagne] (2005)
Auteur : Marta Moneo, Sciences environnementales, Espagne
Lieu de réalisation : Departamento de Economía y Ciencias Sociales Agrarias, Escuela Técnica Superior de Ingenieros Agrónomos, Universidad Politécnica de Madrid, Espagne
Directeur de thèse : Ana Iglesias