Cerrar Mapa

Master Universitaire en

Amélioration génétique végétale

Édition actuelle : 1e partie : 26 septembre 2016 – 9 juin 2017 / 2e partie : septembre 2017 – juin 2018 ··
Prochaine édition : 1e partie : septembre 2018 – juin 2019 / 2e partie : septembre 2019 – juin 2020

Master Universitaire en

Amélioration génétique végétale

Description générale de l’unité

ECTS : 5
Heures de contact : 48 (42 cours, 6 travaux pratiques)
Heures de travail personnel : 77
Type : Obligatoire
Lieu de déroulement : Institut Agronomique Méditerranéen de Zaragoza
Organisation temporelle
- Cette unité a lieu en première année académique du Master au début du premier semestre.
- L'évaluation de l’unité est effectuée par un examen écrit et par notation des exercices et problèmes, au cours du premier semestre.
Requis et permanence
Il n'y a pas de pré-requis
Méthodes d'enseignement
Combinaison de cours et travaux pratiques, et étude et travail individuel.
Langue
Les professeurs délivrent les cours en espagnol ou en anglais. Dans ce dernier cas, la traduction simultanée est assurée vers l'espagnol. La documentation fournie par les professeurs est en espagnol ou en anglais.

 

Présentation de l’unité et contexte dans l'organisation des enseignements

L'unité est divisée en deux parties : Objectifs, principes et processus de l'amélioration génétique végétale, et Génétique végétale et variabilité. La première partie présente l'évolution de l'amélioration végétale sous l'angle historique et aborde les objectifs, processus et déterminants fondamentaux de l'amélioration, y compris le temps, l'héritabilité et la nature du produit final. Des exemples de programmes d'amélioration génétique végétale modernes sont brièvement passés en revue, aussi bien privés que publics, tenant compte du contexte socio-économique, agronomique et environnemental où ils se déroulent. Dans la deuxième partie de l'unité sont introduits les principes de la génétique végétale et de la biologie moléculaire, pour finalement aborder la sauvegarde et l'utilisation des ressources phytogénétiques, à travers l'étude de collections de matériels, leur conservation, multiplication et documentation, et la gestion de bases de données et d'échange d'échantillons.

 

Compétences

Compétences spécifiques

  • CS1 Maîtriser les fondements et les principes de l'amélioration génétique végétale moderne, y compris les nouveaux outils quantitatifs et moléculaires tels que la génomique et, en général, les connaissances et les applications des technologies –omiques.
  • CS2 Identifier et estimer la variabilité phénotypique et génétique et déterminer quelles sont les composantes de la variation.
  • CS3 Apprécier l’importance des ressources génétiques comme source de variabilité dans les programmes d’amélioration génétique, et maîtriser les processus adéquats pour leur collecte, conservation, évaluation et utilisation.

Compétences générales

  • CG1 Intégrer les connaissances scientifiques et techniques et les appliquer de façon critique.
  • CG5 Apprendre et travailler de façon autonome, réagir face à des situations imprévues et réorienter une stratégie si nécessaire.
  • CG7 Communiquer les raisonnements et les conclusions autant à un auditoire général qu'à un public spécialisé.

 

Résultats d'apprentissage

À l'issue de l'apprentissage de l’unité, l'étudiant :

  • Analyse l’évolution historique de l’amélioration génétique végétale, en prenant conscience des avancées scientifiques et techniques qui ont influencé son itinéraire ou accéléré ses résultats
  • Connaît les différents systèmes de reproduction végétale, comment ils influencent la variabilité génétique et comment ils conditionnent les stratégies et les processus de sélection et d’amélioration
  • A approfondi les bases génétiques sur lesquelles est fondée l’amélioration des plantes, du gène individuel au génome complet
  • Connaît l’objectif des projets d’analyse des génomes de certaines espèces végétales modèle et les possibilités qu’offre leur comparaison aux génomes d’autres espèces d’importance agronomique
  • Comprend l’intérêt d’identifier les gènes, les isoler, déterminer leur fonction et contrôler leur expression
  • Sait identifier la variabilité génétique, en localisant les régions génétiques liées aux caractères d’intérêt pour l’amélioration, et en déterminant la connexion entre variabilité phénotypique et variabilité génétique
  • Apprécie l’importance des ressources génétiques comme source de variabilité dans les programmes d’amélioration génétique, et connaît les processus adéquats pour leur collecte, conservation, évaluation et utilisation

 

Contenu

  • Perspective historique de l'amélioration végétale
  • Contraintes de l'amélioration végétale (temps, héritabilité et nature du produit)
  • Cadre socio-économique, agronomique et environnemental
  • Exemples de programmes publics et privés d'amélioration végétale
  • Principes de la génétique végétale
    • Fondements de base de la génétique mendélienne
    • Linkage et recombinaison
    • Principes fondamentaux de la génétique biométrique
    • Structure chromosomique, changements structurels et numériques
    • Systèmes de reproduction de plantes et produits de l'amélioration végétale
  • Biologie moléculaire végétale
    • Structure de l'ADN et réplication
    • La structure du gène
    • L'expression des gènes
    • Pourquoi isoler les gènes ?
  • Outils moléculaires
    • Méthodologie de base
    • Bibliothèques de gènes
    • PCR (réaction en chaîne de la polymérase)
    • Génomique fonctionnelle
    • Génétique réverse
  • Ressources phytogénétiques

Activités d’apprentissage

Activité d’apprentissage 1 : Cours magistraux combinés à des études de cas
ECTS : 4,4
Heures : 109
Pourcentage en contact : 39%

Activité d’apprentissage 2 : Travaux pratiques de résolution d'exercices et de problèmes de génétique mendélienne et biométrique
ECTS : 0,6
Heures : 14
Pourcentage en contact : 43%


 

Méthodes d'évaluation

Système d'évaluation 1 : Examens écrits, composés à partir de questions préparées par les différents professeurs de l’unité. Il s'agit de questions de type QCM, ou de questions concrètes et rédactionnelles brèves. L'examen évalue autant le contenu des conférences que la compréhension des séances pratiques, à travers la réalisation d'exercices semblables à ceux qui ont été effectués lors des séances pratiques.
Pour l'examen écrit les questions autres que celles de type QCM sont notées d'après la précision conceptuelle et technique de la réponse et la démarche du raisonnement, et les exercices sont notés selon la compréhension de la méthodologie et la validité des résultats.
Pondération : 80% de la note finale de l’unité

Système d'évaluation 2 : Évaluation globale de la résolution des exercices et des problèmes par le professeur qui les dirige. On évalue la compréhension de la méthodologie et la qualité des résultats.
Pondération : 20% de la note finale de l’unité
 

Professeurs

Javier BETRÁN, Monsanto, Toulouse (France)
?David CAPARRÓS, Centre de Recerca en Agrigenòmica, Barcelona (Espagne)
José Ignacio CUBERO, Univ. Córdoba (Espagne)
José T. ESQUINAS, Univ. Politécnica Madrid (Espagne)
Moncef HARRABI, INAT, Tunis (Tunisie)
Marcelino PÉREZ DE LA VEGA, Univ. León (Espagne)